Marilyn, dernières séances

D'après le livre de Michel Schneider (prix Interallié 2006)

De janvier 1960 jusqu’au 4 août 1962, Ralph Greenson fut le psychanalyste de Marilyn Monroe. Elle lui avait donné comme mission de l’aider à se lever, à jouer au cinéma, à aimer, à ne pas mourir. Ce récit retrace la relation tourmentée entre Marilyn et cet homme qui fut tour à tour un père, une mère, un ami mais qui ne put la sauver d’elle-même, de sa peur et de sa solitude. Il fut la dernière personne à l’avoir vue vivante et la première à l’avoir trouvée morte.
Lorsque l’actrice s’adresse en 1960 à Greenson, celui-ci est un psychanalyste freudien réputé de la côte ouest, mais aussi un homme fasciné par le cinéma et Marilyn est certes la déesse du sexe mais aussi une femme souffrant d’inhibitions et d’angoisses qui a déjà eu recours aux soins de deux psychanalystes à New York. Lors de leur première rencontre, Greenson saisit la fragilité narcissique de Marilyn, manifestée notamment par une toxicomanie aux barbituriques, et avec prudence il lui refuse le divan et lui propose une psychothérapie en face à face.
Mais très vite leur relation dérape et Greenson intervient de plus en plus massivement dans la réalité, abandonnant progressivement tout ce qui aurait dû constituer le cadre analytique de cette cure. Il l’introduit dans sa famille, s’occupe de ses contrats professionnels, lui fournit lui-même les barbituriques, etc. Des deux, qui avait l’emprise sur l’autre ? Qui détruisait l’autre ? Le mystère reste entier.
Une brillante adaptation du roman de Michel Schneider, prix Interallié 2006. Louison centre son récit sur les séances entre Marilyn Monroe et son psychanalyste pour mieux nous dévoiler l’intimité d’une femme brisée derrière son statut de star.
  • Acheter

    • Livre imprimé 26 €

    • Livre numérique 5 €

  • Détails
      • 224 pages 28 200 x 272 mm

        ISBN : 9782754834674

        Date de parution : 05/10/2022

Feuilleter

La presse en parle

"Louison capte toute la fragilité d'une femme brisée. Bouleversant." Télé 7 Jours

"Elle arrive à rentrer dans la psyché de Marilyn d'une très belle façon" France Inter

"Plus crépusculaire que Technicolor, c'est un livre en noir, bleu et blanc" France Culture

"Un roman graphique très conséquent, qui regarde Marilyn lors de ses séances, la scrute, la suit." Madame Figaro

Vidéo

La bande-annonce