Dostoievski

Le Soleil Noir

Dessins d'Henrik Rehr

Saint-Pétersbourg, décembre 1849. Fiodor Dostoïevski, 28 ans, avance dans la neige vers le lieu de son exécution. Sous le regard halluciné de Fiodor, dans les rues sinistres, les hauts immeubles se déforment, semblant écraser le cortège des condamnés de toute leur masse. Place Semenovski, le peloton est prêt. On encapuchonne la tête des condamnés. L’ordre de tirer va tomber d’un instant à l’autre. L’ordre tarde... Les suppliciés sont fous de terreur. Dans l’attente de la mort, Fiodor voit défiler toute sa vie. Ce qu’il ignore, c’est que cette exécution n’est qu’un simulacre. Au dernier moment, un ordre de l’empereur commue la sentence en condamnation au bagne en Sibérie. Des années plus tard, naîtra de cette expérience Souvenirs de la maison des morts.

Après leur belle biographie de Léon et Sofia Tolstoï, Chantal Van den Heuvel et Henrik Rehr éclairent d’un jour nouveau l’œuvre et la vie de l’écrivain. Épileptique, joueur invétéré, couvert de dettes, amoureux contrarié, révolté, ancien bagnard, sa relation à la société de l’époque est complexe. Dostoïevski abhorre le capitalisme et s’interroge sur la religion : « La question principale est celle même dont j’ai souffert consciemment ou inconsciemment toute ma vie : l’existence de Dieu. » La narration documentée et sérieuse de Chantal Van den Heuvel, le dessin détaillé et précis d’Henrik Rehr, nous font ressentir la souffrance intérieure, les déchirements et les doutes de l’écrivain.
  • Acheter

    • Livre imprimé 21 €

    • Livre numérique 5 €

  • Détails
      • ISBN : 9782754831307

        Date de parution : 11/01/2023