Perramus

Il a fallu huit ans à Alberto Breccia et Juan Sasturain pour réaliser Perramus. Dans cette grande fresque de plus de 460 pages, les auteurs ont transposé toute l’histoire (avec un grand H), les symboles et les mythes de l’Amérique Latine : la dictature militaire et ses disparitions (Breccia rend hommage à son scénariste Hector OEsterheld, disparu durant cette période), le tango avec Carlos Gardel, la passion du football, l’influence des États-Unis avec Henry Kissinger et Frank Sinatra et, bien sûr, la littérature, avec des versions fantasmées de Jorge Luis Borges et Gabriel Garcia Marquez.
En 1982, la dictature militaire est au pouvoir en Argentine. C’est dans ce contexte particulièrement difficile que Perramus voit le jour. Sur les deux premiers livres sur les quatre qui composent cette œuvre, le récit prend pour toile de fond cauchemardesque un état totalitaire fantasmagorique. Perramus est un homme qui a laissé mourir ses compagnons de révolte pour fuir et qui, incapable de faire face à cette réalité, s’abandonne à l’oubli. Devenu l’homme sans mémoire, il va parcourir le monde en quête d’identité et de rédemption avec pour compagnons de fortune Canelones, l’Ennemi et Jorge Luis Borges.
Par sa genèse, son contexte politique, le talent de ses créateurs, le style toujours novateur d’Alberto Breccia, Perramus est un roman graphique incontournable.
  • Acheter

    • Livre imprimé 45 €

    • Livre numérique 5 €

  • Détails
      • ISBN : 9782754829502

        Date de parution : 25/11/2020