Toi au moins, tu es mort avant

Un récit de Sylvain Ricard et Myrto Reiss. Dessin de Daniel Casanave

Adapté du récit de Chrònis Mìssios traduit du grec par Michel Volkovitch

1947. La Grèce sort de la Seconde Guerre mondiale pour tomber dans le chaos de la guerre civile. Chrònis Mìssios, 17 ans, résistant communiste, est arrêté puis condamné à mort.
Gracié, torturé, ballotté de prison en prison, il va devenir selon ses termes un «prisonnier professionnel» durant 21 ans.
Son histoire, Chrònis Mìssios l'a racontée dans un livre paru en 1985 en Grèce, devenu rapidement un best-seller, Toi au moins, tu es mort avant.
Subjugués par ce témoignage, Sylvain Ricard, Myrto Reiss et Daniel Casanave ont eu envie de la faire connaître par le biais de la bande dessinée.
«Je n'ai pas réussi à changer le système, mais je ne lui permettrais pas non plus de me changer», disait-il.
Plus que celle d'un pays, aujourd'hui des plus discrédités, plus que celle d'une idéologie, aujourd'hui devenu gros mot, l'histoire de Chrònis est celle d'un engagement, d'un idéal, d'une réponse à la vacuité existentielle et la tentation néo-libérale qui nous rongent plus que jamais.
  • Acheter

    • Livre imprimé 24 €

    • Livre numérique 5 €

  • Détails
      • 192 pages Couverture cartonnée 195 x 265 mm

        ISBN : 9782754803557

        Date de parution : 05/04/2013