Quelques bô livres à paraître prochainement…

Aparaitre-150px

Nous venons tout juste de présenter à notre équipe de commerciaux les prochains beaux livres de la collection printemps-été de chez Futuro (hi hi), que nous ne résistons pas à vous dévoiler ici! Comme une petite gourmandise apéritive, une mise en bouche, une friandise… nous vous souhaitons une bonne dégustation (hu hu hu)

*
*
*
*

****  EN LIBRAIRIE LE 4 MAI ****

 

***

Embarqué, de Christian Cailleaux

C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme. Et elle a pris Christian Cailleaux très jeune. Un goût de l’aventure et du voyage qui l’ont conduit à se demander pourquoi, en 2015, on pouvait choisir de s’engager dans la Marine nationale.

Après avoir côtoyé des recrues de la Marine nationale, sur la Jeanne d’Arc notamment, en compagnie de Bernard Giraudeau, Christian Cailleaux s’est interrogé sur les motivations des jeunes engagés. Il les a suivi à l’école des Mousses au centre d’instruction navale de Brest, mais aussi en mer à bor d de la frégate Floréal et même sous la mer dans un sous-marin à propulsion nucléaire. « Il y a tous les symboles du récit qui m’intéressent : cet antagonisme entre l’idée de l’aventure, de l’exotisme, de la découverte du monde et de son accomplissement personnel, et celui de la lourde institution militaire qui sert une cause dont seuls quelques théoriciens et  hommes de pouvoir ont l’idée. » Rencontrant militaires, jeunes ou gradés chevronnés, politiciens, marins, scientifiques, il nous apporte quelques réponses sur ces jeunes gens, mais il lance aussi des pistes de réflexions : qu’est-ce que la dissuasion ? Quels sont les enjeux de demain f ace aux bouleversements géopolitiques, écologiques et  technologiques que notre époque traverse ?

***

Mobutu dans l’espace, récit Aurélien Ducoudray, dessin Eddy Vaccaro

1978. Un jeune ingénieur débarque à l’aéroport de Léopoldville. Tout juste sorti de son miteux cabinet de recherche spatiale à Munich, il est envoyé au Zaïre pour organiser la construction du chantier pharaonique de fusées commandées par le président Mobutu. Une histoire malheureusement vraie, tragiquement drôle !

En 1978, Manfred, ingénieur à l’OTRAG à Munich, un centre de recherche spatial qui cherche à concurrencer la Nasa et Ariane, est envoyé au Zaïre pour superviser la f abrication des premières fusées africaines, commandées par le président/dictateur Mobutu. Passer de son laboratoire allemand à la chaleur africaine est le premier d’une longue séries de chocs pour Manfred. Car au-delà de la volonté présidentielle d’affronter technologiquement les sociétés occidentales dont Mobutu est également issu (il aime à rappeler qu’il est belge), Manfred doit faire face à une société zaïroise écartelée entre tradition et modernité, richesse et pauvreté, puissance f inancière et système D.

Bien que romancée, cette histoire se base sur des faits authentiques. Après quelques échecs, la conquête spatiale de Mobutu sera abandonnée en 1980.

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis : Championzé et Young

Du même scénariste, avec François Ravard: La Faute aux chinois et Clichés de Bosnie ; avec Jeff Pourquié: Bekame, 2 tomes

***

Un temps de Toussaint, récit d’Angelo Zamparutti, dessin et couleur de Pascal Rabaté

La nouvelle est un genre peu exploité en bande dessinée… Loin des gros romans graphiques de 200 pages, Rabaté et Zamparutti signent une délicieuse histoire de village, drôle et acide, en 20 pages seulement ! Entre Ibicus et Les Petits ruisseaux, Un temps de Toussaint est un des sommets graphiques de Rabaté ! Un joyau brut à redécouvrir absolument !

Le café Chez Paul est le point de ralliement du village. On y vient boire un verre, faire son loto, parler de tout et de rien, téléphoner… et tuer le temps. La vie s’écoule ainsi, dans un train-train que rien ne semble perturber. Les plats du jour non servis finiront congelés, les carreaux devraient être faits depuis longtemps, et tous les quinze jours, la patronne va refaire sa permanente. Jusqu’au jour où un incendie se déclare chez Dédé…

Un temps de Toussaint a paru dans une version noir & blanc chez Frémok en 1999, version épuisée depuis de nombreuses années. Pascal Rabaté a repris les pages et c’est une version en couleur que Futuropolis a proposé, en novembre 2014, dans une édition hors commerce, épuisée elle aussi !

De Pascal Rabaté, chez Futuropolis: Bienvenue à Jobourg!, Le Petit rien tout neuf avec un ventre jaune, Les Petits ruisseaux, Crève saucisse, avec Simon Hureau, La Marie en plastique, avec David Prudhomme, Bien des choses, avec François Morel, Jusqu’à Sakhaline, avec Jean-Hugues Berrou et Rupestres!, collectif

*
*

****  EN LIBRAIRIE LE 5  JUIN ****

Confidences à Allah, adapté par Eddy Simon et mis en images par Marie Avril, d’après le roman de Saphia Azzedine

Comment devenir libre quand tout vous destine à la soumission ? Itinéraire d’une jeune fille musulmane d’aujourd’hui, qui connaîtra la misère, la prostitution, la prison, Confidences à Allah est un témoignage direct, cru, et cependant plein de poésie et d’humour, sur l’oppression des femmes. Eddy Simon et Marie Avril signent une adaptation poignante et juste du roman best seller de Saphia Azzeddine.

Jbara vit, dans les mont agnes d’un pays du Maghreb, entre ses parents, ses cinq frères et soeurs, et ses brebis. Elle rêve d’ailleurs. Son père, ignorant et brutal, la traite en servante. Elle couche avec les bergers de passage en échange de quelques douceurs. Son plus grand plaisir ? Les yaourts à boire à la grenadine Raïbi Jamila. Un jour, elle se retrouve enceinte. Elle est alors bannie et contrainte d’aller à la ville où l’attend une vie de misère. Dans un monde qui ne veut pas d’elle, elle parle à Allah. Il est son seul conf ident. Elle lui raconte sa vie, la misère, le mépris. Car, à la ville, elle va devoir survivre… survivre aux hommes qui la traitent en objet, à la prostitution, à la prison : une vie semblable à tant de vies de femmes, aujourd’hui.

***

Le Landais volant, tome 4/4, de Nicolas Dumontheuil, couleurs d’Isabelle Merlet

Le landais volant, n’est autre que le baron Jean-Dextre Pandar de Cadillac qui voyage autour du monde à la découverte d’autres cultures, d’autres civilisations… À travers ce personnage truculent, Nicolas Dumontheuil raconte ses propres voyages (moins mouvementés), et porte un regard sur le monde, au-delà de l’humour, d’une belle humanité… Avec ce tome 4 qui nous entraîne au Sénégal et au Québec, Dumontheuil boucle les aventures du Baron !

Le Blanc qui parlait tout seul… Babagarage, Sénégal, printemps 2008. Le baron accompagne une association humanitaire qui vient poser trois kilomètres de canalisation pour relier le village au château d’eau de Barbarage. Le chef du village les accueille à sa manière : «Les Blancs il viennent toujours. Depuis longtemps. Comme les sauterelles. Ils font des choses parce que chez eux ils s’ennuient. Parfois des choses bien. Parfois mauvaises. Vous, vous venez construire l’eau chez nous, c’est bien. Comme ça les jeunes ils resteront ici plutôt que d’aller chez vous où ils sont maltraités…» Le travail commence, dans la bonne humeur, même s’il faut faire avec les politiques, marabouts et autres policiers dont l’intérêt pour le projet est loin d’être humanitaire. Cette histoire se base sur un voyage fait par Nicolas Dumontheuil (accompagné par Christophe Dabitch) en 2008 à Babagarage au Sénégal…
L’homme qui ne connaissait pas Hitler. Pour son dernier voyage, le baron se rend au Québec, sur les traces de son ancêtre, Antoine de Cadillac, parti découvrir le nouveau monde, avant de fonder le fort Ponchartrain de Détroit en 1701. Son nom sera donné à la célèbre marque automobile en 1902 pour le bicentenaire de la fondation de la ville de Détroit !

Dans la même série, chez Futuropolis : Le Landais volant, tomes 1 à 3

Du même auteur : Big Foot, 3 tomes, et La Colonne, avec Christophe Dabitch, 2 tomes

***

Au-delà des mers, de Kokor

Ils ne sont que quelques uns à le savoir, mais au cœur du Havre vit l’homme le plus vieux du monde, sorti de la mer il y a plus de 200 millions d’années, après  avoir perdu l’amour de sa vie. L’arrivée de nouveaux voisins va transformer son existence…

Il y a des millions d’années, un couple de poissons sort pour la première fois de l’eau. Seul l’un des deux va survivre, hurlant à la mort le nom de sa compagne, « Son… » De nos jours, alors que l’on découvre la nouvelle doyenne de l’humanité (une finlandaise de plus de 110 ans), au Havre, M. Matelot sort de son bain de mer quotidien, protégé et surveillé par un groupe d’individus agissant comme des espions professionnels. Car M. Matelot n’est pas un être habituel. Mi homme, mi poisson, il vit ici depuis la nuit des temps. Et aujourd’hui, c’est son anniversaire (enfin, à ce qu’on imagine). Bien qu’il ait vécu mille vies, cette journée va bouleverser M. Matelot. Un couple et une ado, prénommée Sonia, viennent s’installer à côté de chez lui. Rapidement le vieillard et la jeune fille en pleine crise d’adolescence, vont sympathiser. Il va l’aider à murir, elle l’aidera à vieillir. Et plus rien ne sera comme avant.

Du même auteur, chez Futuropolis : Supplément d’âme

***

The Four Roses, récit de Baru, dessin et couleur de Jano

De la Meuse à la Louisiane, un fabuleux livre rock’n’roll, par deux géants de la bande dessinée ! Après 10 ans d’absence, c’est le grand retour de Jano aux pinceaux! Un duo inédit, étonnant et détonant ! Cadeau ! Dans la première édition, un vrai vinyle 45 tours avec 4 standards du rock !

Jérémie, alias King Automatic, est un Big Band à lui tout seul. De retour de tournée, il apprend la mort de la tante Marie. Farfouillant dans le grenier de celle-ci, Jérémie et son frangin, Gilou, découvrent un 45 tours des années cinquante d’un certain Johnny Jano, ainsi qu’une carte postale dudit Johnny adressée à une certaine Rose. Sur le Teppaz, un tourne-disques antédiluvien, Johnny Jano hurle son rockabilly, Havin’ A Whole Lot of Fun : une tuerie ! Sur la car te postale, ces mots : « For Rose, lovely. Johnny », et une adresse : Rosa Menechetti, East Main 124, New Iberia, Louisiana. Rose ! La grand-mère de Jérémie et Gilou, soi-disant disparue sans laisser de tr aces. Un secret de famille, en somme. Quinze jours plus tard, les deux frères débarquent en Louisiane, l’adresse du dernier domicile connu de Rose d’une main, une guit are dans l’autre… Une Fender Vintage de 67, s’il vous plaît ! Jérémie et Gilou se retrouvent au numéro 124 de East Main, la porte s’ouvre…

De Baru, chez Futuropolis : Fais péter les basses, Bruno et Vive la classe! (réédition)

*
*

****  EN LIBRAIRIE LE 18  JUIN ****

L’Or, tome 2, Michel ou le tamanoir, récit de Stéphane Piatzszek, dessin et couleur de Frédéric Bihel

Au coeur de la jungle, en Guyane française, la République a une drôle de couleur, celle de l’Amazonie, de l’or… et du sang ! À Maripasoula, village au bord du fleuve Maroni, conflits humains, économiques et environnementaux secouent cette microsociété violente, mais foisonnante de vie ! Un western moderne en Guyane française !

Résumé du tome 2: Michel est un orpailleur à son compte. Ce jour-là, ses yeux se mettent à briller : de l’or, beaucoup d’or. Suffisamment pour envisager une exploitation à plus grande échelle. Lucy, la fille de Maréchal, propose à Michel de l’aider à accomplir ses rêves de grandeur. Michel refuse et éconduit la jeune femme.
Il n’aurait pas dû…

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis : L’Or, tome 1

Du même scénariste; avec Olivier Cinna : Fête des morts et Ordures, 2 tomes, avec Jean-Denis Pendanx: Tsunami

Du même dessinateur, avec Pierre Makyo : Exauce-nous et Tout sauf l’amour

 

*********************************************************************************************************************************

Attention, ces titres sont présentés sous réserve de modifications de dates de parutions, et les visuels mis en ligne sont provisoires et restent la propriété de Futuropolis.

*********************************************************************************************************************************


Visuel de couverture provisoire ©Futuropolis 2015
Baru&Jano©Futuropolis 2015
Visuel de couverture provisoire ©Futuropolis 2015
Cailleaux©Futuropolis 2015
Visuel de couverture provisoire ©Futuropolis 2015
Ducoudray&Vaccaro©Futuropolis 2015
Visuel de couverture provisoire ©Futuropolis 2015
Zamparutti-Rabaté©Futuropolis 2015
Visuel de couverture provisoire ©Futuropolis 2015
Azzedine-Simon-Avril©Futuropolis 2015
Visuel de couverture provisoire ©Futuropolis 2015
Dumontheuil©Futuropolis 2015
Visuel de couverture provisoire©Futuropolis 2015
Kokor©Futuropolis 2015
Visuel de couverture provisoire©Futuropolis 2015
Piatzszek&Bihel©Futuropolis 2015

Publié le 18 février 2015 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 5393
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite