Nouveautés en librairie le 6 avril

nvtes-060417-150px

Le 6 avril en librairie, Futuropolis vous propose une anthologie de la musique live en dessin, par Luz, une plongée dans le Japon du début du XXe siècle, avec Geisha ou le jeu du shamisen, de Perrissin et Durieux, l’adaptation d’une nouvelle de Jack London, Nam-bok, par Thierry Martin, et le deuxième volume de l’intégrale des histoires de Luc Leroi, par Jean-C. Denis !

*
*
*
*
*
*
*
ALIVE

Parution : 6 avril 2017

Nombre de pages : 384 pages

Format : 239 x 335 mm

Prix : 36 €

EAN : 978-2-7548-1907-7

Il rockait une fois… Bientôt 20 ans que Luz raconte l’histoire du rock, qu’il croque les scènes et ses publics. Des croquis de concert publiés dans les Inrocks ou dans Charlie Hebdo, Tsugi ou ses propres fanzines. Qu’importe la tribune, Luz est féru d’une musique qui fait du bruit, qui fait danser, et vibrer. Cette anthologie personnelle et amoureuse du rock conjugue des dessins connus et d’autres encore inédits, souvenirs de concerts et portraits d’artistes qui ont donné le pouls à des générations … Croquis depuis les fosses dansantes et portraits de foules joyeuses. Le rock adoucit les mœurs et fédèrent toute sorte de personnes, debout. Alive, en vie, vivant.

Luz aime les gens et la musique, et aime dessiner les amateurs de musique. Il aime l’énergie échangée et partagée dans les salles de concert, entre la fosse et la scène. Luz a beaucoup dessiné au milieu des foules dansantes. Motörhead, Birdy Nam Nam, Justice, Eagles of Death Metal… Le dessin de Luz est vif, bavard, énergique, animé par le goût du son rock. Luz signe un album personnel. L’envie de réunir ses planches sur la musique est déjà ancienne. Alive ouvre des carnets datés. Luz s’y dessine, reporter gonzo des festivals et des salles, à l’œil cynique et au regard fervent d’une fraternité sur pieds. C’est encore l’espace d’un dessin authentique, mûris après les attentats de 2015 où si la musique l’habitait toujours, il ne parvenait plus à l’entendre. Luz sait dessiner en apnée, et parler de vie même s’il s’agit de dégommer la haine. Dessiner les salles de concert c’est aussi dessiner une société en mouvement, et une époque. A chaque décennie ses icônes, à chaque génération sa musique. Luz ne peut plus aller dans les salles et son goût du rock n’en est que plus tenace. L’horreur survenue au Bataclan le 13 novembre 2015 a fait taire la musique ; Luz aimerait combattre cette barbarie. Il croit en la musique et à ces Live qui « rendent vivants. Parce que l’on sait, nous, que la vie est courte comme un concert sans rappel ». Rock c’est la vie !

>>> Également en librairie le 6 avril : Alive ! édition limitée, tirée à 1500 exemplaires, couverture en carton brut, contenant un poster (image inédite) ainsi qu’un ex-libris numéroté et signé par l’auteur

Prix de vente 45 euros

ISBN 978-2-7548-2132-2

********************

Du même auteur, chez Futuropolis : Catharsis, Prix franceinfo 2015 de la bande dessinée d’actualité et de reportage et Ô vous, frères humains, d’après le roman d’Albert Cohen

********************

À noter : l’exposition Ô vous, frères humains : Luz dessine Albert Cohen est à voir jusqu’au 28 mai, (entrée libre), au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (Paris 4e)

*
*
*
*
*
*

GEISHA, OU LE JEU DU SHAMISEN

Première partie

Récit Christian Perrissin

Dessin Christian Durieux

Parution : 6 avril 2017

Nombre de pages : 88 pages

Format : 240 x 300 mm

Prix : 19 €

EAN : 978-2-7548-1216-0

Japon, 1912. Setsuko Tsuda a 8 ans quand elle quitte parents leur village pour la grande ville côtière, dernier espoir d’une vie meilleure. Elle chemine derrière son père, un samouraï déchu qui oublie sa ruine dans les vapeurs d’alcool, avec sa soeur et sa mère, servante éternelle du patriarche.

Les premiers temps sont prometteurs. Mais son père est fauché par un tramway. Il perd sa jambe, et tout espoir de trouver un travail. La fillette est alors vendue à une maison réputée de geisha et fera l’apprentissage des arts. Il lui faudra savoir chanter, danser, marcher avec autant d’élégance que de talent afin d’éviter de devenir servante à son tour, ou prostituée. L’enfant a un don pour le shamisen. À savoir jouer de cette guitare à trois cordes, elle peut diriger sa vie. À devenir geisha, elle pourra assurer la survie de sa famille et s’assurer un avenir. Mais rien ne sera facile pour l’enfant au visage disgracieux et à l’allure sauvage. Elle deviendra Kitsune, la renarde… Un récit en bande dessinée éminemment romanesque, écrit et bâti sur une filmographie japonaise qui aura certainement inspirée les plans choisis par Durieux, et dont les noirs et blancs sont à lire comme un hommage au cinéma des années 30. Geisha ou le jeu du shamisen s’appuie aussi sur une bibliographie japonisante, de Taniguchi à Bouvier, rendant un vibrant hommage aux femmes cultivées du Japon traditionnel qui fascinent autant qu’elles intriguent. Perrissin, d’une écriture délicate, raconte une histoire incarnée et mélancolique portée par les noirs raffinés de Durieux. Le temps des geisha est ravivé.

********************

Du  Christian Perrissin, chez Futuropolis :  Kongo, avec Tom Tirabosco, La Colline aux mille croix, avec Déborah Renault, Martha Jane Cannary (intégrale), avec Matthieu Blanchin, Une vie: Winston Smith, la biographie retrouvée (1903-1984), 2 tomes parus, avec Guilllaume Martinez. Le tome 3 sera en librairie le 22 juin !

De Christian Durieux, chez Futuropolis : Appelle-moi Ferdinand, avec Christophe Conty et Hervé Bourhis, La Maison d’Ether, avec Denis Larue, Le Captivé, avec Christophe Dabitch, Un enchantement (en coédition avec le musée du Louvre)

********************

À noter : Christian Durieux sera exposé à partir du 6 avril à la galerie PerspectivesArt9 (Genève), en dédicace le  7 avril chez BD Fugue (Grenoble), le 8 avril chez Expérience (Lyon), le 12 avril à la librairie Flagey (Bruxelles), le 13 avril chez Super Héros (Paris 3), le 14 avril à la Rubrique à bulles (Paris 11e), les 3 et 4 juin au festival Étonnants voyageurs (Saint-Malo), …

*
*
*
*
*
*
*

NAM-BOK

Texte et dessin Thierry Martin

d’après la nouvelle de Jack London, Nam-bok le hâbleur

Parution : 6 avril 2017

Nombre de pages : 104 pages

Format : 195 x 265 mm

Prix : 18 €

EAN : 978-2-7548-0364-9

Nam-bok vit dans le Grand Nord. Sa tribu est totalement isolée. Un jour, parti à la chasse au phoque, il se perd dans l’immensité de l’océan. Longtemps plus tard, il réapparaît, alors que tout le monde le croyait mort. Il raconte alors comment, emporté par une lame jusqu’à un rivage, il fut recueilli par une famille qui le nourrit et lui donna ce qu’on appelle de l’argent. Il raconte encore comment il a été conduit, à travers de grands espaces, par un monstre de fer, nourri avec des pierres et de l’eau et crachant du feu. Il raconte enfin comment il est arrivé à un village, « le plus grand de tous », où « les toits des maisons montaient jusqu’aux étoiles ». Ce sont le train, le paquebot et la ville moderne qu’il a découvert. L’ Amérique ! Son retour annonce celui du progrès technique. De l’autre côté de la mer, la vie est toute autre. Mais, Nam-bok n’aura pas l’écoute des siens. On le dira hâbleur, ne voulant pas accorder crédit à un monde soumis aux machines. Comment dire d’ailleurs les mots de la modernité ? Nam-bok fait peur car il est revenu différent. Il sera exclu par sa communauté. Une fable intemporelle de Jack London, brillamment réinterprétée par le talent rare de Thierry Martin…

 ***

À noter : les planches originales de Thierry MArtin seront exposées du 15 avril à 7 mai à la librairie La Parenthèse (Nancy), dédicace de Thierry Martin samedi 15 avril, de 15h à 19h

*
*
*
*
*

LUC LEROI, PAR LA SUITE (1986-1990)

Intégrale, tome 2/3

Texte, dessin et couleur Jean-C. Denis

Parution : 6 avril 2017

Nombre de pages : 168 pages

Format : 214 x 290 mm

Prix : 24 €

EAN : 978-2-7548-1932-9

En créant Luc Leroi en 1980, il y a trente-sept ans donc, Jean-C. Denis donnait vie, du même coup, à son double de papier, s’affirmant ainsi comme un des précurseurs de la bande dessinée à base autobiographique. Après le premier volume d’une intégrale revisitée, qui en comptera trois, voici le deuxième : Luc Leroi, Par la suite (1986-1990). Ce deuxième volume comprend Le Nain jaune, Des Écureuils et des Filles et de courts récits regroupés dans Autres Histoires.

Luc Leroi, un anti-héros ? C’est le mot qui le désigne le plus souv ent, en trente-sept ans d’existence éditoriale (1980-2017). Luc Leroi est un marginal, vivant dans une mansarde, sous les toits de Paris. Lunaire, attachant, pudique, succombant plus souvent qu’à son tour au charme des femmes, il quitte parfois sa mansarde pour vivre, à son corps défendant, des mésaventures où le danger côtoie le burlesque. Bohème, il évolue dans un quotidien contemporain. C’était alors une idée plutôt nouvelle que de raconter des histoires se basant sur la réalité, sans référence ni aux genres traditionnels de la BD, ni au cinéma, ni à la littérature. Jean-C. Denis, avec Luc Leroi, raconte des histoires simples qui reflètent, d’une certaine manière, sa vision personnelle de la vie, s’amusant du pessimisme qui l’habite. Luc Leroi est plus vivant que jamais ! Double de papier de Jean-Claude Denis à bien des égards, il ne peut donc disparaître tout à fait : on l’a retrouvé l’an dernier avec un nouveau récit, Plutôt plus tard, et le premier volume d’une intégrale revisitée. Ce deuxième volume comprend toujours quelques histoires courtes, mais surtout les deux premiers longs récits des (més)aventures de Luc Leroi.

********************

Du  Jean-C. Denis chez Futuropolis : Belém, un mirage à l’envers (2005), Le Sommeil de Léo (2007), Nouvelles du monde invisible (2008), Tous à Matha (intégrale, 2012), Zone blanche (2012), Luc Leroi reprend tout à zéro (intégrale, 2012), Luc Leroi : plutôt plus tard (2016), Intégrale Luc Leroi – Tout d’abord, 1980-1985 (2016)

********************

À noter : Jean-C. Denis sera les 29 et 30 avril au festival de bande dessinée de Hautvillers

*
*

Tous ces titres sont à retrouver  dans votre librairie préférée !

Bonne lecture!

et suivez toute l’actualité de nos parutions sur notre page Facebook, compte Twitter et Instagram!

*
*


 


Luz ©Futuropolis, 2017
Luz ©Futuropolis, 2017
Luz ©Futuropolis, 2017
Luz ©Futuropolis, 2017
Luz ©Futuropolis, 2017
Luz ©Futuropolis, 2017
Geisha, tome 1 ©Futuropolis 2017
Geisha, tome 1 -p3 ©Futuropolis 2017
Geisha, tome 1 -p4 ©Futuropolis 2017
Geisha, tome 1 -p5 ©Futuropolis 2017
Geisha, tome 1 -p6 ©Futuropolis 2017
Geisha, tome 1 -p7 ©Futuropolis 2017
Nam-bok ©Futuropolis 2017
Nam-bok -p3 ©Futuropolis 2017
Nam-bok -p4 ©Futuropolis 2017
Nam-bok -p5 ©Futuropolis 2017
Nam-bok -p6 ©Futuropolis 2017
Nam-bok -p7 ©Futuropolis 2017
Intégrale Luc Leroi, tome 2 ©Futuropolis 2017

Publié le 31 mars 2017 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 7974
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite