Les bô livres à venir… à la rentrée 2014 !

Aparaitre-aout-septembre-octobre-150px

Avec les jours fériés et les ponts qui y sont liés, vous vous demandez sans nul doute comment combler ces heures interminables de vacance! Nous vous proposons alors un avant-goût des parutions d’août-septembre-octobre, pour le plus grand plaisir de vos yeux!

En librairie le 21 août

 

 

La Colonne, tome 2, de Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil 

S’inspirant de faits authentiques, Nicolas Dumontheuil et Christophe Dabitch nous racontent dans un style tragi-comique l’histoire de cette colonne infernale, un épisode peu glorieux et oublié de l’histoire de France et de ses colonies.

Souley, le tirailleur, et  un « esprit blanc », sont les narrateurs de cette histoire : comment le capitaine Boulet et le lieutenant Lemoine furent envoyés en mission stratégique au Tchad par l’état français afin de parachever la conquête de l’empire français d’Afrique, en janvier 1899. Malheureusement, le capitaine Boulet et son adjoint Chanoine sont bien décidés à parer au plus pressé, quitte à se servir sur place auprès des populations locales afin de nourrir leur colonne et augmenter le nombre de leurs porteurs. Ainsi, la violence et les massacres se succèdent au fur et à mesure de leur avancée. Le récit des « exploits » de la colonne remonte jusqu’au commandement de l’armée française qui envoie un émissaire pour les arrêter…

Les deux volumes de La Colonne sortiront également sous un étui illustré, en librairie le 28 août.

Découvrez le tome 1, paru en août 2013: La Colonne, tome 1

Du même scénariste, chez Futuropolis: Abdallahi et Jeronimus avec Jean-Denis Pendanx, La Ligne de fuite et Mauvais garçons, avec Benjamin Flao.

Du même dessinateur, chez Futuropolis: Big Foot (3 tomes) et Le Landais volant (3 tomes parus)

Vertiges de Quito, de Tronchet

Didier Tronchet et sa famille ont vécu trois ans à Quito, en Équateur : de cette vie chahutée mais stimulante, apaisée et périlleuse, Didier Tronchet a ramené trois récits, drôles, émouvants et magnifiques d’humanité. Ces trois récits, à la fois documentaires et autobiographiques, formant un tout cohérent, liés entre eux par des pages spécialement créées par l’auteur pour cet album, ont été publiés par la revue XXI.

Didier Tronchet, sa compagne, Anne, et leur fils, Antoine, ont vécu trois années à Quito, en Équateur. De Quito, ils ont voyagé dans les pays proches de l’Équateur, notamment en Bolivie. Didier Tronchet en a tiré trois récits : Ma rue à Quito accrochée aux flancs du volcan Guagua Pichincha, Quito est une ville située à 2 850 mètres d’altitude. Des gratte-ciels au bord du vide, des avions qui parfois manquent la piste et une seule et simple rue, qui donne accès à la plaine. C’est dans cette rue, qui dévale et serpente sur six kilomètres que vit Didier Tronchet et sa famille… Accrochez-vous ! Un ambassadeur chez les sauvages Anne parle le quechua, la langue des Indiens de la Selva. C’est donc souvent qu’elle va visiter les indigènes de la communauté de Sarayaku, en Amazonie. Sur le territoire où vit ce peuple de la Selva, on a découvert du pétrole. Les compagnies pétrolières, comme de juste, louchent sur cet or noir. Et la communauté est menacée. Le salar de la peur « Rejoignez-moi au Salar d’Uyuni » avait dit Anne à Didier et à Antoine. Voici donc le père et le fils en route vers le plus grand lac salé du monde. Sans se douter qu’ils y trouveraient là-bas un invité surprise : le diable !

Du même auteur, chez Futuropolis: La Gueule du loup et Ça n’arrive qu’à moi (2 tomes)

Bons baisers de la province, de Gipi

Dessinateur  prodigieux, écrivain subtil, Gipi est l’une des figures majeures  de la bande dessinée actuelle ! Pour la  première fois réunis en un seul livre, Les  Innocents et On a retrouvé la voiture   sont deux récits qui  explorent le travail de mémoire et   l’adolescence en marge… les thèmes de prédilection du grand auteur italien !

Une jeunesse enragée, le passé qui revient, des crimes de province et une amitié tardive. Pour la première fois réunis en un seul volume,  voici deux récits de Gipi qui racontent la fin de l’innocence : derrière les paysages désolés de la banlieue éclosent les mondes poétiques et l’ironie d’un auteur majeur. Andrea est un ado, plutôt heureux de faire un tour en voiture avec son oncle. Mais le tonton doit rencontrer un vieil ami, perdu de vue depuis l’adolescence, qui vient juste de sortir de prison. Et avec l’ancienne amitié émergent des souvenirs pas très beaux… Une histoire imprévisible, un portrait dur et réaliste de la vie de province. « Traîner dans la rue, faire partie de la bande. Pendant des années, nous n’avons pas cherché autre chose. Il y avait la rue, avec ses lois inconnues et ses figures menaçantes. Et il y avait nous qui étions encore innocents, jusqu’à preuve du contraire. »

Du même auteur, chez Futuropolis: Ma vie mal dessinée, Vois comme ton ombre s’allonge et S.

**************************************************************************************************************************************

En librairie le 28 août

Énergies extrêmes, de Sylvain Lapoix et Daniel Blancou

Il est encore rare qu’une bande dessinée
puisse alimenter des débats de fond sur la société actuelle et aider les gens à se faire une opinion. Energies Extrêmes est une enquête très documentée, pré-publiée dans La Revue Dessinée, sur le gaz de schiste et les conséquences de son exploitation. Un ouvrage essentiel à mettre entre toutes les mains.

Depuis 2011, la France est le premier pays au monde à avoir officiellement interdit la technique de fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste. Pourtant la situation n’est pas close et à l’intérieur même du gouvernement actuel, pro et anti gaz de schiste s’affrontent. Doit-on sous prétexte d’indépendance énergétique et d’emplois, laisser détruire et polluer notre territoire? A t-on besoin d’une énième énergie de transition avant de passer à un autre modèle ? Avec Énergies extrêmes, Sylvain Lapoix et Daniel Blancou nous expliquent l’origine de cette énergie fossile, et comment des grandes entreprises américaines y ont vu un intérêt suite aux chocs pétroliers des années 70. Nous suivons également les lobbyings que cela provoque chez les partisans comme les opposants. Enfin, ce livre nous montre comment cette nouvelle énergie redessine la géopolitique mondiale. Publié en 3 parties dans La Revue dessinée, ce reportage a été remonté et complété pour sa publication sous forme de livre.

Pour en savoir plus sur Sylvain Lapoix: http://transitionenergetique.org/sylvain-lapoix-journaliste-des-energies-extremes/

Pour en savoir plus sur Daniel Blancou: http://blancou.d.free.fr/blog/

Pour découvrir La Revue dessinée: http://www.larevuedessinee.fr/

Énergies extrêmes, c’est aussi une page Facebook : https://www.facebook.com/EnergiesExtremes

*********************************************************************************************************************************

En librairie le 11 septembre

L’Or, tome 1, de Stéphane Piatzszek et Frédéric Bihel

L’Or est un feuilleton réaliste d’aventure et d’action, avec en toile de fond un décor naturel splendide, l’Amazonie, autour d’une activité économique  meurtrière et fascinante, la recherche de l’or ! À Maripasoula, village au bord du fleuve Maroni, conflits humains, économiques et environnementaux secouent cette microsociété violente, mais foisonnante de vie ! Un western moderne en Guyane française !

L’Or n’est pas tout à fait une fiction. C’est un récit inspiré de la réalité méconnue et sidérante de Maripasoula, un village de la Guyane française situé au bord du fleuve Maroni, au tout début des années 2000. L’Or, à la manière d’un western moderne, propose au lecteur d’explorer l’un des confins les plus noirs de la République française et de sonder l’âme humaine dans un milieu extrême. La calamiteuse gestion (ou non-gestion) de l’Amazonie par l’État mêlée aux intérêts violemment divergents d’une poignée de personnages vont faire exploser un village pris dans les soubresauts et les violences de la fièvre de l’or. Six tomes composent le récit. Chacun porte le nom d’un personnage. Chaque personnage offrira un éclairage singulier sur cette région si riche de populations si différentes et souvent antagonistes : se croisent des Bonis Alukus, ces descendants des esclaves marrons échappés des plantations surinamiennes et qui dominent depuis des décennies la région ; des Indiens Wayanas ; des « métro » venus de France ; des créoles du littoral ou encore des clandestins brésiliens ou surinamiens… Six personnages, six trajectoires de vie se mélangeant intimement pour créer peu à peu le tableau frémissant de ce petit bout d’Amazonie.

Dans le tome 1: Issaïas et son oncle Mariano, tous deux Brésiliens, arrivent en Guyane pour chercher de l’or. À Maripasoula, ils tombent
sur les hommes de Lucy, la fille du Gran Man, le chef coutumier Boni, patronne d’une exploitation d’orpaillage… Emmenés sur une île du Maroni, on leur confisque leurs papiers …

Du même scénariste, chez Futuropolis: Tsunami, avec Jean-Denis Pendanx, Fête des morts et Ordures, tome 1, avec Olivier Cinna

Du même dessinateur, chez Futuropolis: Exauce-nous et Tout sauf l’amour, avec Pierre Makyo

Urban, tome 3, de Luc Brunschwig et Roberto Ricci

Luc Brunschwig signe avec Urban une grande série d’anticipation. Dans un futur pas si lointain, il nous convie à Monplaisir, le plus grand parc d’attraction de la galaxie où tout fait l’objet d’un jeu… même la mort. Roberto Ricci donne corps et vie au monde d’Urban, dans un style qui rappelle le meilleur Gimenez !

Sur 300 000 hectares, avec deux niveaux d’accès et près de 18 millions de visiteurs quotidien, Monplaisir est le plus grand parc d’attraction de la galaxie ! Mais Monplaisir n’attire pas que des visiteurs en mal de divertissement, de nombreux voleurs y viennent pour tenter leur chance. Et, parce que tout se finit en jeu dans ce parc, les arrestations sont filmées en direct et font l’objet de paris. Zachary Buzz vient justement d’intégrer la brigade des Urban Interceptors, qui combat les meurtriers.

Dans ce tome 3: alors que la ville de Montplaisir est sous le choc après l’extinction générale de toute son alimentation électrique, suite, semble-t-il, à une attaque terroriste de grande ampleur, Zacchary reste auprès de la dépouille du petit Neil, victime innocente de son combat avec le tueur Antiochus Ebrahimi. En dehors de la ville, la famille de Zach est attaqué par ses propres robots d’entretien…

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis: Urban, tomes 1 et 2

Un sac de billes, tome 3, de Kris et Vincent Bailly

Dans cette suite à Un sac de billes, on retrouve Jo adolescent
dans le Paris de l’après-guerre. Kris et Vincent Bailly s’amusent, avec brio, à raconter la vie étourdissante de Jo et ses copains, où se côtoient émotion, drôlerie, espièglerie et
débrouillardise…

Baby-Foot est la suite d’Un sac de billes, le récit du petit Jo, devenu adolescent, dans le Paris et la France de l’immédiate après-guerre. Lorsqu’ Un sac de billes se termine, nous voyons Jo rentrer à Paris après plusieurs mois d’exil. On retrouve le grand frère Henry qui s’affaire dans son salon de coiffure et dont l’autorité pèse parfois un peu trop sur son jeune frère en pleine révolte adolescente. Il y a les copains. Et il y a Jo. On retrouve sa malice et son indéfectible désir de vivre sa vie en jeune homme libre. Il se fiche un peu de son certif’ et ne veut à aucun prix devenir coiffeur. Il multiplie les rêves mais aussi les désillusions. Il s’intéresse à la boxe qu’il va pratiquer puis abandonner, se rendant compte qu’il n’est pas fait pour ça. Il y a aussi pour lui et ses copains la fascination qu’exercent sur eux les GI américains, qui ont libéré le pays, et l’Amérique si proche et si lointaine à la fois, riche de promesses. Il y a aussi les petits trafics de l’après-guerre et les plans foireux. Et il y a aussi la jolie Bernadette, 22 ans, sa première rencontre, son premier amour…

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis: Un sac de billes, tomes 1 et 2, et Coupures irlandaises

Intégrale Tombé du ciel, de Charles Berberian et Christophe Gaultier

Comment concilier dans un même roman graphique une histoire
d’amour, un braquage
musclé, une rencontre
avec un extra terrestre, des voyages
dans le temps et une crise de la quarantaine? Et réussir à en faire une intrigue cohérente et réjouissante? Il suffit de lire Tombé du ciel,
réédité ici en version intégrale !

La vie de d’Émile a basculé le jour de la 1ère fête de la musique en 1982. Ce jour-là, alors que son groupe allait être repéré par des rocks critiques parisiens, assurant ainsi leur probable gloire, Emile a été incapable de plaquer un accord sur sa guitare. Il n’a jamais compris pourquoi. 28 ans plus tard, Emile est plutôt la star de la loose. Il a un fils de cinq ans avec qui il vit chez ses ex-beaux parents, qui le considèrent comme un garçon immature, et il est harcelé par son ex-femme. Il travaille pour un agent immobilier antipathique, drague des filles bien plus jeunes que lui en les emmenant dans des villas à vendre. Mais la banalité de sa vie disparaît avec l’arrivée de Boris, un extraterrestre tentaculaire. Boris est venu reprendre une petite boîte oubliée en Bretagne le 21 juin 1982. Témoin de la scène, le patron d’Emile se fait retourner la tête par Boris. Et ce qui n’aurait dû être qu’une virée discrète sur terre se transforme en une course-poursuite à travers le temps, dans un petit rayon de 10 kilomètres en Bretagne.

*********************************************************************************************************************************

En librairie le 9 octobre

Le Vieil homme et la mer, de Thierry Murat d’après le roman d’Ernest Hemingway

Publié pour la première fois en 1952, Le vieil homme et la mer permit à Ernest
Hemingway de recevoir le prestigieux Prix Pulitzer et fut particulièrement mentionné lors de la remise du prix Nobel de littérature un an plus tard. Ce chef d’oeuvre de la littérature est aujourd’hui adapté avec maestria par Thierry Murat.

L’histoire se passe à Cuba au début des années 50. Santiago, un vieux pécheur rentre à nouveau bredouille. Cela fait déjà 84 jours qu’il n’a rien pris. La malchance le poursuit, tout le monde pense qu’il n’est plus bon à rien. Seul un jeune garçon, Manolin, continue de croire
en lui, en dépit des commentaires désobligeants de ses parents. Le 85e jour, Santiago décide de pêcher loin dans le golfe pour trouver le poisson qui lui ramènera l’estime de tous. Il rencontre alors un marlin. La lutte entre le vieil homme et le poisson durera trois jours et trois nuits. Des journées épuisantes où le vieil homme et le poisson  devront également lutter contre des requins. Quand il rentrera au port, épuisé, Santiago aura également retrouvé sa dignité. En collant au plus près du texte d’Hemingway, Thierry Murat a réussi une des meilleures adaptations littéraires en bande dessinée de ces dernières années. Son graphisme transcende le texte de l’écrivain américain, tout en respectant son style et le rythme du récit.

Du même auteur, chez Futuropolis: Les Larmes de l’assassin, d’après le roman d’Anne-Laure Bondoux et Au vent mauvais, avec Rascal

La Lune est blanche, de François et Emmanuel Lepage

Après Voyage aux îles de la Désolation et Un printemps à Tchernobyl, Emmanuel Lepage, en compagnie cette fois de son frère François, poursuit sa quête de l’extrême! C’est l’Antarctique que les deux frères vont arpenter, tels des aventuriers modernes.  L’Antarctique, le continent le plus sec, le plus froid, le plus difficile d’accès. Le monde des extrêmes. François et Emmanuel nous livrent un documentaire, photos et bande dessinée mêlées, d’une grande humanité !

En 2011, Yves Frenot, le directeur de l’IPEV, l’institut polaire français, invite François et Emmanuel Lepage à rendre compte, dans un livre mêlant bande dessinée et photos, d’une mission scientifique sur la base française antarctique Dumont d’Urville, en terre Adélie. En outre, il leur propose de participer, comme chauffeurs, au raid de ravitaillement de la base Concordia, située au cœur du continent antarctique, à 1 200 km de Dumont d’Urville ! Le Raid, comme on l’appelle, est LA grande aventure polaire !

Pour les deux frères, ce serait l’aventure de leur vie… Mais rien ne se passera comme prévu !

Du même auteur, chez Futuropolis: Voyage aux îles de la Désolation et Un printemps à Tchernobyl

*********************************************************************************************************************************

En librairie le 23 octobre

Holmes, tome 4, de Luc Brunschwig et Cecil

À la suite du Docteur Watson, Brunschwig et Cecil se lancent sur les traces de Sherlock Holmes, à la découverte de l’homme qui se cache derrière le détective. Une édition limitée, avec un cahier graphique inédit de 24 pages, sera disponible en parallèle de l’édition classique !

4 mai 1891 : Sherlock Holmes disparaît en Suisse aux Chutes  de Reichenbach, entraînant avec lui dans la mort son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Pour Mycroft, son frère, la mort de Holmes est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son  cerveau détruit par la drogue. Malgré les preuves apportées, le docteur Watson se refuse à croire cette version des faits. Il se lance à travers toute l’Europe dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille.

Dans ce tome 4: Alors que Wiggins suit la plaidoirie du docteur Parks au procès de Judith Brown, sous l’oeil attentif de Mycroft, dont l’issue va provoquer l’émoi dans le pays tout entier, Mary et John Watson sont au chevet de la nourrice de Sherlock, blessée par balles. Et les révélations de celle-ci vont les mettre sur la piste d’une femme dont le nom fut aussi au coeur du procès : Florence Nightingale, infirmière célèbre et pionnière des soins infirmiers modernes, qui mit en pratique ses théories lors de la guerre de Crimée à l’hôpital de Scutari où officièrent le jeune  docteur Parks et une certaine… Violet Holmes.

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis: Holmes, tomes 1 à 3

*********************************************************************************************************************************

Attention, ces titres sont présentés sous réserve de modifications de dates de parutions, et les visuels mis en ligne sont provisoires et restent la propriété de Futuropolis.

*********************************************************************************************************************************


LA_COLONNE_T2-couv
LA_COLONNE_planche
VERTIGES_DE_QUITO-couv
VERTIGES_DE_QUITO_planche
BONSBAISERSDELAPROVINCE-couv
BONSBAISERSDELAPROVINCE-planche
ENERGIES EXTREMES-couv
ENERGIES EXTREMES-planche
L_OR_T1-couv
L_OR_T1-planche
URBAN_T3-couv
URBAN_T3_Planche
TombéDuCiel-couv
MEP_Tombe_du_ciel.qxp:Mise en page 1
SAC_DE_BILLES_T3-couv
SAC DE BILLES_T3_planche
VIEIL_HOMME-ET-LA-MER-couv
VIEIL_HOMME-ET-LA-MER-planche
LA_LUNE_EST_BLANCHE-couv
LA_LUNE EST BLANCHE_planche
HOLMES_T4-couv
HOLMES_T4-planche

Publié le 29 avril 2014 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 4499
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite