Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  Politique de confidentialité Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  25 Juin 2019
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Données personnelles Politique de confidentialité
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Christophe Dabitch
Jorge González


Mécaniques du fouet
Vies de Sainte Eugénie
Un récit de Christophe Dabith. Dessins et peintures de Jorge González
Première parution : 05/06/2019

195 x 265 mm
208 pages
Prix de vente : 25 €
Code Sodis : F00031
ISBN : 9782754822381


Acheter l'album en ligne



 
Planches
Les auteurs
Christophe Dabitch
Jorge González
de Christophe Dabitch, chez futuropolis
Abdallahi
Le serviteur de Dieu

Jeronimus

La colonne
Tome 1

La colonne
Tome 2

La colonne

La Ligne de fuite

Le captivé

Mauvais garçons
Historias de Soleas

de Christophe Dabitch, Jorge González, chez futuropolis
Mécaniques du fouet
Vies de Sainte Eugénie

de Jorge González, chez futuropolis
Être là avec Amnesty International

Maudit Allende!

 
Eugénie Guillou fut religieuse… avant de devenir maîtresse de la fessée et du fouet dans le Paris du début du XXe siècle.
Son histoire, authentique, aurait pu donner un livre vulgaire. Christophe Dabitch a enquêté sur sa vie et en a tiré un récit intelligent et dérangeant, sublimé par l’élégance du dessin de Jorge González.
Une authentique prouesse artistique à classer aux côtés des oeuvres érotiques d’Aragon ou Schiele.
 

Qui était Eugénie Guillou ?
Quand Christophe Dabitch a consulté son dossier aux archives de la préfecture de police deux mots ont suffi à contenter sa curiosité : « religieuse » et « fouet ».

Eugénie Guillou fut réellement nonne puis Maîtresse, spécialiste de la fessée et des mises en scène sexuelles dans le Paris des maisons closes et du libertinage du XXème siècle commençant. On la surnommait « La Religieuse ».
Elle voulait être indépendante et inventer sa vie, elle aimait le théâtre du fouet. Disparue et oubliée, Christophe Dabitch & Jorge González vous racontent son histoire. Il y a un siècle entre eux, mais ils se parlent. Ils l’appellent Eugénie, puis Sainte Eugénie, parce qu’elle le vaut bien.