Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  Politique de confidentialité Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  12 Décembre 2018
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Données personnelles Politique de confidentialité
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Pascal Rabaté


La Déconfiture
Tome 2
Scénario et dessin de Pascal Rabaté
Première parution : 22/02/2018

215 x 290 mm
120 pages
Prix de vente : 20 €
Code Sodis : 790616
ISBN : 9782754823128


Acheter l'album en ligne



 
La série
Planches
L'auteur
Pascal Rabaté
de Pascal Rabaté, chez futuropolis
Alexandrin ou L’art de faire des vers à pied

Bien des choses

Bienvenue à Jobourg!

Crève Saucisse

Didier, la 5e roue du tracteur

Jusqu'à Sakhaline

La Déconfiture
Tome 1

La Déconfiture
Tome 2

La déconfiture I, II

La Marie en plastique

Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune

Les petits ruisseaux

Rupestres!

Un temps de Toussaint

Vive la marée!

 
Juin 1940. C’est la débâcle de l’armée française et l’exode pour de nombreux civils. À travers le destin d’un simple bidasse, Rabaté signe, 18 ans après Ibicus, un grand récit en deux parties sur une période trouble où tous les repères quotidiens ont sauté…
 
Juin 1940. Videgrain, soldat du 11e régiment, est sur les routes…
Les Allemands ont enfoncé tous les fronts, c’est la débâcle. Les Stukas viennent faire des incursions meurtrières sur les colonnes de réfugiés qui fuient l’avancée allemande. Videgrain, qui a été séparé de son régiment, le rejoint à temps pour être fait prisonnier par l’armée allemande avec tous ses camarades. Au fil du chemin qui les emmène vers leur camp de détention,
leur nombre s’accroît de jour en jour, confirmant l’étendue de la défaite française. Videgrain, son copain Marty et quelques autres soldats, veulent profiter de la pagaille créée par cette colonne de prisonniers qui s’étire de plus en plus, pour s’évader…