Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  17 Décembre 2017
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Jean-Sébastien Bérubé


Comment je ne suis pas devenu moine
Première parution : 09/02/2017

195 x 265 mm
240 pages
Prix de vente : 29 €
Code Sodis : 790554
ISBN : 9782754816762


Acheter l'album en ligne



 
Planches
L'auteur
Jean-Sébastien Bérubé
de Jean-Sébastien Bérubé, chez futuropolis
Comment je ne suis pas devenu moine

 
Passé 25 ans, Jean-Sébastien Bérubé débarque à Katmandou au Népal pour devenir moine bouddhiste. Pour lui, le Bouddhisme est la religion la plus paisible du monde, et il espère qu’il pourra grâce à ce voyage enfin régler ses problèmes, échapper à la société occidentale de surconsommation aux valeurs superficielles et accéder au bonheur en suivant sa quête spirituelle. Il va découvrir que la réalité est assez éloignée de ses attentes. Un récit à rebours de l’image d’Epinal communément émise. En racontant sa propre histoire, Jean-Sébastien Bérubé nous fait découvrir une autre facette
du Népal et du Tibet !


VISUEL DE COUVERTURE ET PLANCHES DISPONIBLES ICI :

 Planches
 
En débarquant à Katmandou en 2005, Jean-Sébastien Bérubé espérait bien devenir moine bouddhiste. Mais il ne tarde pas à découvrir que la réalité des moines tibétains est beaucoup plus complexe que ce qu’il avait lu ou vu. Dès son arrivée, il est hébergé par une famille de réfugiés politiques tibétains, aux prises avec des problèmes d’alcool, qui le présente au grand maître d’une secte bouddhiste controversée. Les moines de cette secte déclarent qu’il est probablement possédé par un mauvais esprit parce qu’il souffre d’un problème de bégaiement. Alors qu’il croyait que les enseignements de Bouddha étaient une science de l’esprit et une philosophie profonde, Jean-Sébastien ne rencontre que des pratiquants qui croient en la magie et aux superstitions, vénérant Bouddha comme s’il était un dieu avec des pouvoirs surnaturels. Son cheminement le mènera jusqu’ au Tibet pour visiter les lieux sacrés et voir de ses propres yeux les conséquences de l’occupation chinoise. La réalité de cette situation géopolitique ne sera encore pas celle qu’il croyait et sa vision des «bons tibétains et des méchants chinois» se trouve remise en question. Candide, il découvre un pays de mensonges, un « Disneyland du bouddhisme ». Et, le voyage qu’il attendait, s’il est manqué, lui permettra de faire un travail certainement plus riche encore de découvertes d’une réalité et un travail plus personnel dans son approche d’une spiritualité peut-être fantasmée. Bérubé révèle la face cachée du sommet du monde. Avec ironie, et sarcasme envers lui-même, il raconte ses tribulations en observateur sincère. Il ira au bout de son périple, jusqu’aux désillusions. Et reviendra, plus riche encore de ses découvertes.