Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  26 Juin 2017
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Santiago García
Javier Olivares


Les Ménines
Un récit de Santiago García, dessiné par Javier Olivares
Première parution : 26/03/2015

195 x 265 mm
184 pages
Prix de vente : 25 €
Code Sodis : 790490
ISBN : 9782754812061


Acheter l'album en ligne



 
Planches
Les auteurs
Santiago García
Javier Olivares
de Santiago García, Javier Olivares, chez futuropolis
Les Ménines

 
Un autre regard sur le roi des peintres, Diego Vélasquez.
Les Ménines, peint en 1656, est certainement le tableau le plus célèbre de Diego Vélasquez. Il est exposé au Prado, à Madrid.
 
« Mais bien sûr que ce n’est pas authentique, Monsieur. C’est un miroir » Alors qu’une exposition rétrospective exceptionnelle consacrée à Vélasquez, le peintre des peintres, s’ouvre en mars prochain à Paris au Grand Palais, un livre de bande dessinée revient sur la création de son chef d’œuvre, Les Ménines et la perception de ce tableau par ses contemporains d’alors, mais aussi la résonance et l’influence qu’il a eu chez Picasso ou Dali. Durant des siècles, le tableau représentant la famille de Philippe IV d’Espagne a été le centre d’attraction du Prado et a inspiré les artistes, les écrivains et nombre d’intellectuels comme la Joconde au Louvre. Cependant Diego Vélasquez est l’un des peintres les plus mystérieux de son époque, et Les Ménines, son chef d’œuvre, sommet de la peinture baroque espagnole, est peut-être le plus étrange des tableaux de la peinture occidentale. Après avoir passé sa vie à la cour, au service de Philippe IV, le maître est enfin nommé chevalier en 1658, malgré è les protestations de la noblesse qui considère alors qu’un peintre ne peut être pareillement distingué.
Les Ménines est une œuvre de fiction à la narration apparemment désarticulée pour mieux suivre la fièvre et l’élan artistique. Garcia & Olivares ne suivent pas une chronologie pour un récit académique mais choisissent de filer le prolongement des rencontres, des découvertes et des influences qui nourrissent les artistes, et d’être dans le sens des digressions de la pensée. Vélasquez est encore vivant ! Les Ménines, travail vif, piquant et coloré, trouve appui sur des dates, des événements et des informations avérées. Le travail de Garcia & Olivares, écriture et dessin expressifs et audacieux, est ponctué de références littéraires et appellent Foucault, Baltasar Gracian, Borges, Antonio Buero Vallejo, à l’instar de Vélasquez qui convoquait les inspirations du Titien, du Tintoret ou Dürer. Les Ménines n’est pas seulement l’histoire d’une œuvre d’art, mais raconte également comment celle-ci se transforme en symbole, passant les siècles. En héritage…
Paru en octobre dernier en Espagne, l’album de Garcia & Olivares est considéré par la critique comme le meilleur roman graphique espagnol de l’année 2014.

Le Grand palais accueillera les oeuvres de Diego Vélasquez du 25 mars au 13 juillet 2015