Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  Politique de confidentialité Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  22 Octobre 2019
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Données personnelles Politique de confidentialité
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Igort


Les Cahiers Japonais
Tome 1
Première parution : 08/10/2015

214 x 290 mm
184 pages
Prix de vente : 24 €
Code Sodis : 790464
ISBN : 9782754811996


Acheter l'album en ligne



 
La série
Planches
L'auteur
Igort
de Igort, chez futuropolis
La ballade de Hambone
Tome 1

La ballade de Hambone
Tome 2

Les Cahiers Japonais
Tome 1

Les Cahiers Japonais
Tome 2

Les Cahiers Russes
La guerre oubliée du Caucase

Les Cahiers Ukrainiens
Mémoires du temps de l'URSS

Les Cahiers Ukrainiens

 
Après la Russie de Poutine, et la terrible histoire de la famine provoquée par Staline en Ukraine, Igort poursuit son œuvre de bande dessinée documentaire avec un ouvrage en hommage à la culture japonaise.
 
En se replongeant dans ses cahiers intimes, notes, croquis, photos prises au Japon lors de ses nombreux voyages, le désir est venue à Igort de faire un livre sur la culture japonaise. Il faut dire que c’est un domaine qu’il connaît bien. Il est l’un des rares auteurs occidentaux à avoir travaillé directement pour un éditeur japonais, et cela, durant onze années. Après avoir fait un tour d’horizon de l’édition manga au Japon vue de l’intérieur, les méthodes de travail, les relations avec les éditeurs de Kodansha publishing, il nous entraîne tout naturellement dans son sillage à la rencontre d’artistes qu’il a eu la chance de côtoyer comme Jirô Taniguchi, Katsuhiro Ôtomo… En sa compagnie et celle d’Hayao Miyazaki, nous visitons les studios Ghibli. Remontant le temps, Igort nous plonge également dans la beauté de oeuvres d’Hokusai et Hiroshige. Le cinéma non plus n’est pas oublié, avec un chapitre consacré à L’empire des sens et une rencontre avec Takeshi Kitano. Fort bien documenté, l’ouvrage d’Igort n’oublie pas de replacer les oeuvres ou auteurs cités dans leurs contextes culturels et historiques.