Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  23 Juin 2017
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Nadar


Papier froissé
Un récit écrit et dessiné par Nadar
Première parution : 12/02/2015

195 x 265 mm
392 pages
Prix de vente : 29 €
Code Sodis : 790425
ISBN : 9782754811354


Acheter l'album en ligne



 
Planches
L'auteur
Nadar
de Nadar, chez futuropolis
Papier froissé

Salud!

 
Premier roman graphique de Nadar, Papier froissé est un récit contemporain où le destin d’un jeune adolescent de 16 ans prêt à tout pour de l’argent croise celui d’un homme triste et solitaire hanté par son passé.
 
Javi, « le maigrichon », a décroché des bancs de l’école à l’insu de sa famille pour devenir une sorte de mercenaire à la petite semaine, prêt à rendre divers services contre de l’argent qu’il épargne dans une vieille boîte à cigares en rêvant de jouer du piano en public. « Parfois, j’ai l’impression que tout le monde fait de moi ce dont il a envie…Comme si j’étais un putain de papier froissé » À la même époque, Jorge, locataire d’une petite chambre à la pension « Les chevaux », vient travailler dans une modeste menuiserie industrielle. Taciturne, mutique, il reste à l’écart de ses collègues, sculptant des petits chevaux dans les chutes de bois qu’il collecte après ses heures de boulot. Devenu l’amant d’Ana, la propriétaire, il n’est pourtant qu’un fantôme, une ombre assaillie par le mot « lâche », 5 lettres glissées sous sa porte ou taguées rageusement sur sa voiture… Un premier album d’une grande maîtrise narrative et graphique. Nadar joue avec les codes du roman à tiroirs ; l’histoire revient sur ses pas, et relie les personnages les uns aux autres quand la vie les avait séparés, le noir & blanc devient gris quand il s’agit de souvenirs trop lourds à porter…Peut-on refaire sa vie ? On la continue seulement, avec quelques souvenirs parfois lourds comme un cheval mort !

** Grand Prix Lycéen de la BD 2016 décerné par la ville de Colomiers **