Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  28 Août 2016
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Henrik Rehr


Gavrilo Princip
L'homme qui changea le siècle
Première parution : 04/06/2014

195 x 265 mm
232 pages
Prix de vente : 26 €
Code Sodis : 790398
ISBN : 9782754810982


Acheter l'album en ligne



 
Planches
L'auteur
Henrik Rehr
de Henrik Rehr, chez futuropolis
Gavrilo Princip
L'homme qui changea le siècle

 
Le 28 juin 1914, Gavrilo Princip assassinait à Sarajevo l’archiduc François Ferdinand, événement déclencheur de la Première Guerre mondiale. C’est l’histoire de cet anarchiste dont s’est emparé le trop rare dessinateur d’origine danoise, Henrik Rehr.
 
Si ce fameux attentat de Sarajevo a été maintes fois commenté, l’homme qui tenait l’arme du crime est resté pour la plupart un illustre inconnu. Gavrilo Princip, serbe de Bosnie-Herzégovine, 7ème enfant d’une famille de 9 enfants, d’extraction très modeste, vécut une enfance et une jeunesse marquées par la pauvreté. À la fin de son école primaire, il fut envoyé à Sarajevo où résidait son frère. Quand un certain Zerajic tenta d’assassiner le gouverneur autrichien Varesanin avant de se suicider, le jeune Gavrilo se fit la promesse de lui aussi, un jour, tuer un «chien d’autrichien» haut placé et de mettre fin à ses jours dans la foulée… Après son renvoi du collège, il se rendit à pied, faute d’argent, à Belgrade afin d’être sur place pour rejoindre l’armée serbe si la guerre éclatait dans les Balkans. Ce fut une période où il côtoya les milieux anarchistes. Quand en 1912, le Montenegro déclara la guerre à la Turquie, il fut refusé par l’armée à cause de sa tuberculose. Il en ressentit une énorme frustration et se sentit extrêmement honteux de ne pouvoir aider son pays et les peuples opprimés. En 1914, quand il fut question que l’archiduc François Ferdinand se rende à Sarajevo, Gavrilo et ses compagnons décidèrent de rejoindre l’organisation terroriste «L’unification ou la mort» et fomentèrent l’assassinat de l’archiduc. Commença pour eux un long périple semé d’embûches pour arriver à Sarajevo. Nedjo, chargé de l’acte ultime, rata son coup. Ce fut quelques heures plus tard que l’opportunité se présenta à Gavrilo d’accomplir leur dessein. Il avait à peine 20 ans. Arrêté et emprisonné, il mourut en avril 1918. Après la guerre, il fut salué comme le héros de l’état yougoslave nouvellement créé.