Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  12 Décembre 2017
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Gwen de Bonneval
Fabien Vehlmann


Les derniers jours d'un immortel
Un récit de Fabien Vehlmann. Dessin de Gwen de Bonneval
Nouvelle édition en 2013
Première parution : 12/09/2013

195 x 265 mm
152 pages
Prix de vente : 21 €
Code Sodis : 790331
ISBN : 9782754809993


Acheter l'album en ligne



 
Planches
Les auteurs
Gwen de Bonneval
Fabien Vehlmann
de Gwen de Bonneval, Fabien Vehlmann, chez futuropolis
Les derniers jours d'un immortel

 
Depuis l’Incal, on sait que la science-fiction ne se limite pas au space opéra mais peut être aussi un conte philosophique. Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval relèvent le défi avec brio, pour une oeuvre digne de Solaris d’Andrei Tarkovski. Un livre salué en 2010 par la critique et les libraires, et de nouveau disponible en librairie!
 
Dans un monde où la mort n’existe quasiment plus, où la procréation est strictement limitée, que devient la vie, les sentiments ? Dans un monde où de multiples et diverses civilisations sont amenées à cohabiter, comment arrive-t-on à vivre ensemble ? Dans un futur lointain, l’univers a révélé de nombreuses autres civilisations, regroupées dans la « Communauté Universelle ». Ces espèces, très différentes les unes des autres, cohabitent tant bien que mal. Elijah fait partie de la Police Philosophique et doit, à ce titre, régler les conflits qui se produisent, dûs le plus souvent à une méconnaissance des habitudes de l’Autre. Un différend a d’ailleurs éclaté entre les et les Aleph 345, un conflit ancien, souterrain, qui met en péril l’équilibre même de l’univers. Pourtant, Elijah est en proie au spleen depuis que son meilleur ami a mis fin à ses jours en décidant de ne plus transférer sa mémoire dans les corps clones qui permettent aux hommes d’être quasi immortels. Pourquoi mourir quand on peut vivre éternellement ?

Prix du meilleur album de bande dessinée de science-fiction au festival UTOPIALES 2010
Sélection pour le Prix des libraires de bande dessinée 2010
Sélection officielle du Festival international d'ANGOULÊME 2011
Prix Shériff d'or 2010 de la librairie Esprit BD
Sélection pour le Grand Prix de l'Imaginaire 2011