Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  29 Juin 2016
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Christophe Dabitch
Christian Durieux


Le captivé
Un récit de Christophe Dabitch. Dessin de Christian Durieux
Première parution : 05/05/2014

195 x 265 mm
120 pages
Prix de vente : 19 €
Code Sodis : 790322
ISBN : 9782754809801


Acheter l'album en ligne



 
Planches
Les auteurs
Christophe Dabitch
Christian Durieux
de Christophe Dabitch, chez futuropolis
Abdallahi
Le serviteur de Dieu

Jeronimus

La colonne
Tome 1

La colonne
Tome 2

La colonne

La Ligne de fuite

Le jour où...
1987-2012 : France Info 25 ans d'actualité

Mauvais garçons
Historias de Soleas

de Christophe Dabitch, Christian Durieux, chez futuropolis
Le captivé

de Christian Durieux, chez futuropolis
Appelle-moi Ferdinand

Être là avec Amnesty International

Immigrants
(13 témoignages, 13 auteurs de bande dessinée et 6 historiens)

La Maison d'Éther

Le Pont

Un Enchantement

 
Fin du XIXe siècle, à Bordeaux, Albert Dadas est le premier patient atteint de la « folie du fugueur » a être soigné. Le jeune psychiatre, Philippe Tissié, allant à l’encontre des récents écrits de Charcot, utilise l’hypnose. Cette rencontre changera leur vie à tous les deux. Sur ce sujet hors norme et méconnu, après un travail fouillé de documentation, Christophe Dabitch reconstitue la vie d’errance d’Albert Dadas et la resitue dans le contexte médical de l’époque. Christian Durieux, de son trait délicat et plein d’empathie, donne chair à un personnage doux et effaré.
 
Modeste employé à Bordeaux dans les années 1880, Albert Dadas a commencé à « fuguer » dès l’adolescence, suite à une chute sur la tête. À l’énoncé d’un nom de ville ou de pays, comme un somnambule, il part, quitte sa maison et commence à marcher. Ça se passe toujours ainsi : « Tout d’un coup, j’ai très chaud, j’ai des suées, j’ai mal à la tête… Il faut absolument que je marche… Et après je ne me souviens de rien. » Il ne sait pas quand il part. Il le sait après, et en est extrêmement malheureux. Ses périples involontaires le mènent à Pau, Paris, Marseille mais aussi en Algérie, à Moscou (où il sera enfermé, soupçonné d’avoir tué le tsar !), Poznan en Pologne, Vienne en Autriche, Liège… Il peut parcourir jusqu’à 70 km par jour ! Et il se « réveille » à l’hôpital ou en prison, sans papiers, sans argent… En mai 1886, il rencontre Philippe Tissié, un jeune interne en psychiatrie à l’hôpital Saint André de Bordeaux, qui parvient à le soigner. Dadas pourra enfin mener une vie normale, se marier et avoir une fille. Le docteur décrira dans sa thèse, sa passion impulsive pour la marche et les voyages ; ses théories le rendront célèbre. Au delà d’un récit clinique de médecin, Le Captivé est aussi une surprenante histoire d’errance, une ode au voyage.

** Prix BD Cezam Auvergne 2016 **
** En sélection pour le Prix Ellipse(s)- La Bulle 2014 **