Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  18 Décembre 2017
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Albert Camus
José Muñoz


Le premier homme
Accompagné des dessins de José Muñoz
Première parution : 08/11/2013

239 x 335 mm
272 pages
Prix de vente : 30 €
Code Sodis : 790320
ISBN : 9782754809788


Acheter l'album en ligne



 
Planches
Les auteurs
Albert Camus
José Muñoz
de Albert Camus, José Muñoz, chez futuropolis
Le premier homme

L'étranger

L'Étranger – Le premier homme

de José Muñoz, chez futuropolis
Carlos Gardel
La voix de l'Argentine

Être là avec Amnesty International

Faubourg sentimental

La pampa y Buenos Aires
De chair et de poussière

L'homme à l'affût

Sergent Kirk
Tome 5

 
Prix Nobel de littérature pour l'ensemble de son œuvre, en 1957, Albert Camus travaillait au Premier Homme, au moment de sa mort, survenue dans un accident de voiture, le 4 janvier 1960. La somptueuse et émouvante version illustrée, proposée par José Muñoz, est une véritable redécouverte de ce récit autobiographique inachevé. Un dialogue en toute subjectivité, entre écrit et dessin. Elle paraît pour les 100 ans de la naissance d'Albert Camus.
 
Alger. Une charrette cahotée dans la nuit transporte une femme sur le point d'accoucher. Plus tard, naît le petit Jacques, celui-là même que l'on retrouve, à 40 ans, à Saint-Brieuc, devant la tombe de son père, tué au début de la guerre de 14-18, alors qu'il était enfant.
«Il prend alors brusquement conscience, qu’il est aujourd’hui plus âgé que ne l’était son père au moment de sa mort. Cela bouleverse en lui l’ordre du temps. Il devient le « premier homme ». Faute de témoignages suffisants, sa recherche du père se révèlera décevante. Cependant, elle permettra à Jacques de recomposer l’univers de son enfance, de confesser ses fautes à sa mère. Rarement Camus ne s’est livré avec autant d’intimité sur lui-même et ses proches.» (Pierre-Louis Rey)

«En somme, je vais parler de ceux que j'aimais», écrivit Camus dans une note d’intention pour Le Premier Homme.