Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  29 Septembre 2016
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Igort


Les Cahiers Russes
La guerre oubliée du Caucase
Première parution : 05/01/2012

195 x 265 mm
176 pages
Prix de vente : 22 €
Code Sodis : 790213
ISBN : 9782754807579


Acheter l'album en ligne



 
Planches
L'auteur
Igort
de Igort, chez futuropolis
La ballade de Hambone
Tome 1

La ballade de Hambone
Tome 2

Le jour où...
1987-2012 : France Info 25 ans d'actualité

Les Cahiers Japonais
Un voyage dans l'empire des signes

Les Cahiers Russes
La guerre oubliée du Caucase

Les Cahiers Ukrainiens
Mémoires du temps de l'URSS

Les Cahiers Ukrainiens

 
Après Les Cahiers ukrainiens (parus en juin 2010), Igort poursuit son reportage consacré aux pays de l’ex-URSS où, intrigué, il s’est rendu à maintes reprises ces dernières années.
Pour ce second tome, c’est à l’époque contemporaine qu’il s’est intéressé, et plus particulièrement à la Russie.
Délaissant cette fois les témoignages recueillis sur place, il part sur les traces d’Anna Politkoskaïa, menant une forme d’enquête, qui révèle un présent guère plus réjouissant que le passé : Poutine ayant bien intégré les méthodes de ces prédécesseurs…
 
Anna Politkovskaïa, militante des droits de l’Homme, journaliste à la « Novaïa Gazeta », a été assassinée dans l’ascenseur qui menait à son appartement moscovite, le 7 octobre 2006.  Elle avait 48 ans. Elle est morte pour la vérité.
Igort écrit ce jour-là sur son blog, combien il a été choqué. « Une lumière importante pour la conscience russe s’est ainsi éteinte pour toujours. La brutalité d’une démocratie d’apparence, à laquelle les soviétologues ont donné le nom de « démocrature », a parlé.

Trois ans plus tard, après en avoir passé deux en Ukraine, Russie et Sibérie, Igort est devant l’ascenseur où Anna fut exécutée. En ce mois de janvier 2009, Stanislav Makerlov est tué, lui aussi. Il fut son ami et l’avocat des Tchétchènes à qui Anna souhaitait qu’il soit rendu justice. Àprès le meurtre d’Anna, Stanislav mit toute son énergie et sa vie en jeu pour parvenir à envoyer devant les tribunaux des « intouchables » impliqués dans sa disparition. Malgré les mises sur écoute, les filatures, les agressions physiques, les menaces de mort, il avait pourtant continué à mener son enquête pour Anna. Lui aussi est donc mort  pour la vérité. C'est par leur action que l'on a commencé en 2003 à savoir ce qui se passait en Tchétchénie.
Grâce à Igort, on apprend à connaître cette femme d’exception. Sa méthode de travail en tant que reporteur sur le terrain ; son rôle de médiateur dans la prise d’otages, en octobre 2002, au théâtre Doubrovska de mille spectateurs par un commando tchétchène, qui demande le retrait des forces russes de leur pays ;  ses combats malgré menaces de mort et tentative d’empoisonnement ; sa force de caractère, son courage sans faille, son sens de l’honneur.
En partant sur les traces d’Anna, en resituant l’histoire du conflit tchétchène, Igort brosse le portrait de la Russie de ce début du XXIè siècle, celle de Poutine.

Suivez toute l'actualité des Cahiers russes sur le blog de Futuropolis

"Cette plongée dans une Russie marquée par de multiples violences témoigne du courage de celles et ceux qui résistent pour défendre l'état de droit et renforcer la société civile. Un album en écho aux combats menés par Amnesty International"

Les Cahiers russes
est un ouvrage publié en partenariat avec Amnesty International

Prix de la Mémoire du Holodomor 2011, Paris
Livre de l'année au festival de Treviso, 2011
Prix spécial du Jury au festival de Naples, 2011
Prix Région Centre, festival BD Boum de Blois, 2012