Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  18 Octobre 2017
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Baru


Vive la classe!
Première parution : 05/01/2011

215 x 290 mm
64 pages
Prix de vente : 16,25 €
Code Sodis : 790142
ISBN : 9782754805742


Acheter l'album en ligne



 
Planches
L'auteur
Baru
de Baru, chez futuropolis
Fais péter les basses, Bruno!

Le dessein d'ELA

The Four Roses

Vive la classe!

 
Vive la classe ! a paru chez Futuropolis en 1987. Cet album est réédité en une version revue et corrigée par Baru, à l’occasion de sa présidence du festival d’Angoulême 2011.
 
Il y a encore quelques années, chaque être humain de sexe masculin devait faire son service militaire. Jusqu’en 1968, tous les jeunes de 18 ans étaient convoqués ensemble pour le « conseil de révision » qui définissait qui était « bon pour le service ». Pour les « conscrits », il était alors grandement temps de « faire la classe », un rituel païen (même si cela commençait par une messe !), qui précipitait le jeune garçon dans l’âge adulte, et dans plusieurs jours de fête ininterrompue où tout était permis…
Dans un premier temps, nous apprécierons le résumé de l’histoire de la conscription française, dressé par Baru, avec un petit faible pour la partie s’étendant de la Révolution à la Constitution de Bonaparte…
Nous admirerons ensuite sans retenue, l’exemple qu’il donne afin de nous permettre de bien comprendre le concept de « faire la classe ». Il a choisi celle de 1968, la dernière de l’histoire de France à avoir passé le « conseil de révision », et plus précisément encore, celle de la commune de Thil, dans laquelle figurait un certain Hervé Baruléa…
Vous n’êtes pas convaincu de l’intérêt sociétal de cet album ?  La première notion à connaître impérativement pourrait bien vous faire changer d’avis : « Bon pour le service » signifiait surtout « bon pour les filles »…

Retrouvez toute l'actualité de Vive la classe! sur le blog de Futuropolis