Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  11 Décembre 2017
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Franck Bourgeron


La Sainte Trinité
Fantaisie religieuse
Un texte écrit et dessiné par Franck Bourgeron. Couleur de Claire Champion
Première parution : 13/03/2008

170 x 225 mm
128 pages
Prix de vente : 18,3 €
Code Sodis : 724018
ISBN : 9782754801836


Acheter l'album en ligne



 
Planches
L'auteur
Franck Bourgeron
de Franck Bourgeron, chez futuropolis
Aziyadé

La Sainte Trinité
Fantaisie religieuse

L'Obéissance

 
Cet album est une farce allégorique. Une tentative désespérée de rapprochement  entre "En attendant Godot" et "BipBip et Coyote".
Car, si l’histoire rappelle les techniques du cartoon, la posture des personnages, leurs attitudes et les décors sont traités avec noirceur et austérité… avec sécheresse, serait-on tenté de dire puisque toute l’action se déroule dans le désert !
 

Farce philosophique minimaliste, La Sainte trinité est une récréation, un exercice de style pour Franck Bourgeron après Aziyadé et avant un long projet historique avec Kris : La légion tchèque. Pour cela il a voulu garder la même thématique que dans ses autres livres, mais en changeant  la forme. « Avec La Sainte Trinité,  nous sommes plus près de la  farce que de la somme philosophique raisonnée, mais malgré tout il y a là- dedans quelques petits traits contre certaines manies humaines détestables.» explique Franck Bourgeron. « C'est en fait une tentative désespérée de rapprochement  entre "En attendant godot" et "BipBip et Coyote". Je voulais ces trois personnages corsetés dans des religions différentes qui marchent dans un désert improbable, des situations absurdes et répétitives issues d’un fait obsessionnel: la soif! Et surtout je voulais une structure de cartoon, on sait pertinemment dans un cartoon que coyote n'attrapera jamais bip-bip mais ce qui nous intéresse c'est de savoir comment il va s'y prendre pour essayer de le capturer ; et bien dans La Sainte Trinité c'est exactement le même principe... »

 
Deux hommes à l’allure de Don Quichotte et Sancho Pancha errent  dans un désert. Ils sont visiblement exténués, quasiment morts de soif. Ce qui n’est pas s’en créer certaines tensions entre eux.
Don Cordoba Igual de la Vilarubias, seigneur des Astramour et Grand d’Espagne reproche à son valet Zangra de ne plus rien avoir à boire. De son côté, Zangra en veut beaucoup à son maître d’avoir dû sacrifier sa vieille mule pour la manger (mais c’était elle ou lui). Et de se disputer pour savoir ce qu’est le pire : la soif ou la faim ?
La conversation des deux  bougres s’élèvent d’un cran dès lors qu’il s’agit de religion. Comment un pauvre valet juif peut-il comprendre un seigneur chrétien ? Mais est-ce bien raisonnable de parler sur ce ton à un fils du peuple élu ?  « Je pisse au cul de Saint-Augustin » « Mécréant ! Fistule ! Gazpacho ! Il te jugera ! »        

L’arrivée de Cahouet, un marchand ambulant de glaces sonne comme un miracle. Miracle à monnayer, car sans argent, pas de boisson. Et qui plus est, le commerçant est Mahométan.     
« Je suis richissime, je tutoie le roi d’Espagne, mon valet et moi-même avons très soif alors donne nous de la boisson !
- Tututu ! Moi aussi je tutoie le roi vu que je ne le rencontre jamais… Permettez, mes seigneurs, mais comment vous croire, votre mine est si piteuse… »