Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  22 Juillet 2014
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Carlos Sampayo
Oscar Zárate


Fly Blues
Un récit de Carlos Sampayo. Dessin et couleur d'Oscar Zárate
Première parution : 11/09/2008

230 x 290 mm
96 pages
Prix de vente : 18,3 €
Code Sodis : 717150
ISBN : 9782754801249


Acheter l'album en ligne



 
Planches
Les auteurs
Carlos Sampayo
Oscar Zárate
de Carlos Sampayo, chez futuropolis
Carlos Gardel
La voix de l'Argentine

de Carlos Sampayo, Oscar Zárate, chez futuropolis
Fly Blues

La Faille

 
Néopolar drôle, cruel, intelligent ou fable moderne sur l’art, l’amour et la bêtise qui peut être meurtrière ? Les deux, assurément !

Cette jubilante fable de la modernité qui se veut triomphante est d’abord une histoire menée avec maestria par deux auteurs au sommet de leur art. Au texte vif et tranchant de Sampayo répond harmonieusement l’écriture graphique subtile et singulière de Zárate, conférant à Fly Blues une esthétique délicatement baroque. Avec ce récit aux apparences de néopolar, drôle, cruel, intelligent, Carlos Sampayo et Oscar Zárate nous donnent à penser sur l’art, l’amour, le sexe, l’exacerbation des sentiments humains… et la bêtise raciste et meurtrière.
 
La soixantaine un peu fatiguée, Kenny Meadows est un grand trompettiste de jazz, fils spirituel du fameux Thelonious Monk. Il prend le car de Barcelone pour se rendre à Paris où il doit enregistrer avec Patrick Reggiani, un jeune trompettiste français, un morceau composé par ce dernier, Fly Blues.
Au même moment, Debra, une jeune réalisatrice de dessins animés, quitte des amis, dans le sud de la France, pour rejoindre, en voiture, Paris et Maurice, pour lequel elle se demande si son amour est toujours aussi vivace.
Sur une aire d’autoroute, Kenny Meadows, s’éloignant pour satisfaire à un besoin pressant (« Ah, la prostate ! »), se fait agresser par une bande de jeunes voyous. Kenny est tué. Avec un téléphone portable, les malfrats filment son assassinat pour le diffuser sur l’internet. Hasard ou nécessité, Debra s’arrête sur la même aire, et découvre, abandonné par les voyous, l’étui contenant la trompette de Kenny. Dans l’étui, l’adresse de Patrick Reggiani et une cassette enregistrée.  Elle décide d’apporter le tout à ce Reggiani.
Plus loin, plus tard, sur une autre aire d’autoroute, se reposant à l’écart, elle est le témoin involontaire d’un autre meurtre perpétré par la même bande. Elle se fait repérer par les voyous, mais leur échappe de justesse. L’un d’entre eux a juste le temps de photographier le numéro d’immatriculation de sa voiture et de la mailer aussitôt à leur chef, à Paris…
Durant tous ces événements, des mouches virevoltent autour des différents protagonistes et se permettent des commentaires, s’interrogeant sur le rôle qu’elles pourraient ou devraient jouer dans la destinée humaine…