Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  23 Juin 2017
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Simon Hureau


Tout doit disparaître
Récit, dessin et couleurs de Simon Hureau
Première parution : 09/11/2006

200 x 265 mm
208 pages
Prix de vente : 23,4 €
Code Sodis : 717098
ISBN : 2754800824


Acheter l'album en ligne



 
Planches
L'auteur
Simon Hureau
de Simon Hureau, chez futuropolis
Crève Saucisse

Immigrants
(13 témoignages, 13 auteurs de bande dessinée et 6 historiens)

Paroles d'illettrisme
8 témoignages – 9 auteurs de bande dessinée

Tout doit disparaître

 
À travers le destin dramatique de trois adolescentes, Simon Hureau livre un récit noir, incisif et poignant.
Un portrait au vitriol d’une petite ville française qui, de faillites en liquidations, n’en finit plus
de mourir.
Un récit noir et désespéré d'un jeune auteur qui a de l'avenir.
 

« Éternel urbain, la vie rurale m’a toujours intrigué. J’ai nourri une sorte de fascination pour
ces bourgs délaissés par les grands axes de circulation.
Cet album vient de ma très grande curiosité pour ces lieux et leurs habitants, dont on ne parle jamais à moins d’un fait divers… J’ai cherché à dépasser l’aspect anecdotique pour scruter en profondeur, aller à la recherche de l’authenticité et des racines mêmes de cette réalité rurale, si particulière dans ses atmosphères, son rythme de vie…»

« Si l’on sent une certaine noirceur à la lecture de mon récit, elle n’est pas le fruit de mon désenchantement personnel, mais plutôt la retranscription de ce que j’ai ressenti être le sentiment des gens.¿»

 
Nous sommes dans un bourg quelconque en Basse-Normandie, au bord de la Nationale 13.
Les commerces du centre ville ont fermé les uns après les autres.
A la périphérie, Les centres commerciaux les ont remplacés, «¿c’est quand même plus pratique¿». La population, elle aussi a changé. Les Parisiens ont racheté les vieilles fermes, ils viennent s'y ressourcer, y retrouver l'authenticité des choses, c'est des Parisiens, quoi.

Sabine et Alicia sont des lycéennes sans histoire. Pour les deux amies, le temps s’écoule infiniment lentement, au rythme de l’ennui tenace qui pèse sur leur quotidien. Les garçons sont vraiment nuls, pas la peine de s'y attarder, quant aux occasions de sortie, elles sont plus que limitées…
Bref, il n'y a pas grand chose à faire dans ce bled.


Et puis un jour, arrive Mélusine, la nièce du buraliste.
Mélusine est venue là pour quelques mois. À 17 ans, elle a déjà beaucoup bourlingué. Ancienne skinhead (« les vrais hein, pas les fachos »), elle apporte aux deux adolescentes
ce souffle d’énergie et de rébellion qui leur manquait.
Grâce à elle, elles sortent  de leur léthargie et de l'atmosphère déprimante de ce patelin pourri
et moribond. Elles se disent que les lendemains peuvent être différents, qu’elles vont faire
quelque chose de leur existence.
Mais le destin, qui n'est pas forcément un mec sympa, rattrape les trois jeunes filles.
Leurs vies va basculer dans le drame et le fait divers…