Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  Politique de confidentialité Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  23 Juillet 2019
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Données personnelles Politique de confidentialité
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
Fred Pontarolo


James Dieu
Tome 2
Récit, dessin et couleurs de Fred Pontarolo
Première parution : 11/10/2007

210 x 290 mm
68 pages
Prix de vente : 14,2 €
Code Sodis : 717045
ISBN : 9782754800358


Acheter l'album en ligne



 
La série
Planches
L'auteur
Fred Pontarolo
de Fred Pontarolo, chez futuropolis
James Dieu
Tome 1

James Dieu
Tome 2

James Dieu
Tome 3

Le Serpent d'Hippocrate

 

Résumer James Dieu n’est pas une sinécure.

Peu importe, car quand Fred Pontarolo lâche les brides de son imagination, c’est jouissif¿! Il joue avec les icônes américaines Coca-Cola, la statue de la liberté, Elvis, Michael Moore…

On en passe et des meilleurs¿! Quant à la religion… Dieu est obèse, alcoolique, obscène, graveleux ?
Et ça vous surprend encore ? Pourtant, quand ­on voit comment tourne le monde, on est en droit de se poser des questions, non ?

 

" Ce jour-là comme tout le monde, j’étais atterré devant le « spectacle » que m’offrait ma télévision… Bêtement - « bêtement », parce que ce fut une réaction primitive et parce que je ne suis pas croyant – je me suis entendu penser « Mais où est Dieu ?! ». La réponse m’est venue le soir même : aussi écœuré que moi, il se planque quelque part parce qu’il a honte d’avoir crée « ça », nous les hommes ! Et il est dans une canette de Coca, symbole d’un certain impérialisme. « James Dieu » ne se veut pas un livre politique ou idéologique, surtout pas ! , mais plutôt une sorte de « cri sourd désabusé et humoristique » devant le trop plein d’absurdités, de problématiques, de haines, d’égoïsmes, et de futilités qui nous baigne jusqu’à la nausée ; « cri » parce que c’est l’envie que j’avais ce jour là, « sourd désabusé » parce que rien ne changera et que je fais parti intégrante de ce trop plein, « humoristique » enfin parce qu’il faut bien dédramatiser pour supporter tout ça ! »

 

Avec deux cadavres gisants dans l’appartement de Conception, il était fatal que la police se déplace. Pas n’importe quels agents, bien sûr, mais Les Experts de la police scientifique de Manhattan. Certes, ils sont très forts, mais sauront-ils résoudre un mystère qui met en scène Dieu ?

Rien n’est moins sûr.

De son côté, James Dieu commence à perdre ses nerfs. Manquerait plus que Jésus revienne et ce serait le pompon.

Ah, ben tiens, justement, le voilà…