Les nouveautés A paraître Le Catalogue Le Catalogue historique Infos pratiques  La newsletter Je recherche...
On vous dit tout (ou presque) ! C'est le blog
  31 Juillet 2014
 
Ils sont parus ! Les nouveautés
On y travaille ! A paraître
Oh, des beaux livres ! Le Catalogue
Ah, la nostalgie ! Le Catalogue historique
Nous contacter ! Infos pratiques
Abonnez-vous ! La newsletter
Je recherche...
un auteur
un article
un titre
 
 

Emmanuel, choses dites

J’ai des souvenirs merveilleux de mon enfance; je vis avec en permanence et je pense qu’une grande partie de ce que je fais est conditionnée par l’enthousiasme que m’a insufflé mon enfance, cette idée que la vie est quelque chose qui se célèbre.

La grâce de notre boulot, c’est que lorsque l’on est concentré sur son dessin, on est au plus profond de soi-même, et en même temps on est parti. Et je trouve qu’il n’y a rien de tel. Mais après une période où on a beaucoup exprimé, il faut de nouveau absorber : après Brune, l’éponge était vraiment pressée et le besoin se faisait sentir de telle façon, que j’ai décidé du jour au lendemain de faire du dessin d’observation « disciplinairement », c’est-à-dire de façon systématique : au bas mot un croquis par jour pendant un certain temps.

Pour bien dessiner, il faut bien vieillir, c’est-à-dire qu’il ne faut pas se racornir, se scléroser, se renfermer, il faut rester en vie. Pour que le dessin reste vif, il faut régulièrement se donner un coup de pied aux fesses, parce que notre existence – en tout cas la mienne –, si elle est très agréable, peut aussi avoir un côté lénifiant. Quiconque, quoi qu’il fasse, est menacé par le train-train. Le croquis a servi à cela aussi : une aération pour que le dessin reste une émanation de moi, qu’il exprime ma présence au monde…

Je trouve que la bande dessinée est un mode d’expression qui convient parfaitement à la biographie. Je suis un lecteur émerveillé des biographies de Jijé. Il y a une incursion de l’adulte dans ses histoires comme il n’y en a dans aucune bande dessinée pour la jeunesse, et c’est en grande partie dû à leur nature biographique.

(Extraits d’une interview recueillie par Gilles Ciment et parue dans 9e Art n° 8.)

Derrière ma passion du dessin, il y a d’abord la passion des rencontres et de ce que m’inspirent les autres. Le dessin sert d’ailleurs avant tout à dialoguer, avec soi-même et avec les autres. J’ai une telle fringale de regarder, dans la vie, que le dessin me sert d’adjuvant indispensable… Le dessin, c’est vraiment l’acte de regarder dans ce qu’il y a de plus charnel… Dessiner, cela permet de détacher des morceaux de réel et de les emporter chez soi…

(Extraits de La Nouvelle Bande dessinée, Hugues Dayez, Niffle.)
 

 
 
 

Disons-le sans détour : chaque livre d’Emmanuel Guibert est un éblouissement.

De son dessin, qu’il plie aux exigences des univers, humoristiques, fantasmatiques ou réalistes, qu’il explore, transpirent l’originalité, l’intelligence et l’émotion, jamais apprêtées car toujours retenues à la juste expression. Son trait glisse directement de son cerveau et de son cœur sur la feuille. Ne croyez pas pour autant à la seule facilité d’un dessinateur surdoué, tombé dans la marmite de l’excellence quand il était petit. Oui, l’enfance, le bonheur de l’enfance, toujours présents, l’accompagnent constamment, mais des heures de dessin, chaque jour ou presque, depuis tant d’années, croquis pris sur le vif, véritable fringale, le maintiennent en éveil et aiguisent sa main-outil.

Par son trait même, il nous dit le goût des autres et le sens de l’amitié. Emmanuel Guibert est un auteur du bonheur. Il faut regarder Guibert, il faut le lire aussi. Ses mots sont comme ses dessins, cultivés, vifs, fluides, passionnants. Oui, d’Emmanuel, lisez tout, regardez tout : vous en garderez à jamais le sentiment d’être vivant.

 
 
La biographie
 

Emmanuel Guibert
43 ans. Vit à Paris.

Après ses études, Emmanuel Guibert devient illustrateur. Il travaille dans la presse et le cinéma.
Au milieu des années 80, Emmanuel Guibert rencontre Tanino Liberatore, qui le prend sous son aile et le présente aux Éditions Albin Michel.
Il faudra six ans pour que sorte son premier album, Brune en 1992.    

1994 : Rencontre avec David B., Tronchet, Christophe Blain, Joann Sfar… avec qui il partagera un atelier.    

1995 : Poum Tiya et le Roi-Soleil, avec Béatrix Saule. Livre pour enfants aux Éditions Bayard.    

1997 : La Fille du professeur, aux Éditions Dupuis, reçoit le Prix Goscinny et l'Alph'Art Coup de Cœur.    

2000 : Début de La Guerre d’Alan, livre sur la Seconde Guerre mondiale, recueil des mémoires d’Alan Cope
à l’Association.    

2000 : Début de la série pour enfants Les Sardines de l’espace, scénario de Emmanuel Guibert et dessins de Joann Sfar, aux Éditions Bayard.

2001 : Début de la série Les Olives noires, scénario de Joann Sfar, aux Éditions Dupuis.

2002 : Début de la série pour enfants Ariol, scénario d’Emmanuel Guibert et dessins de Marc Boutavant, aux Éditions Bayard.        

2003 : Premier des trois volumes du Photographe, avec Didier Lefèvre et Frédéric Lemercier aux Éditions Dupuis. Ce livre lui apporte la reconnaissance tant auprès du public que des professionnels.

2007 : Le Photographe est récompensé par un « Essentiel » au festival d’Angoulême.

2007 : réédition du Pavé de Paris et de La campagne à la mer, initialement parus aux Éditions Ouest France chez Futuropolis.

Japonais
Première parution : 04/12/2008
230 x 210 mm
336 pages
Prix de vente : 46,7 €
Code Sodis : 724082
ISBN : 9782754802376
     

La campagne à la mer
Guibert en Normandie
Première parution : 08/11/2007
165 x 230 mm
144 pages
Prix de vente : 21,3 €
Code Sodis : 717184
ISBN : 9782754801560
     

Le jour où...
1987-2012 : France Info 25 ans d'actualité
Première parution : 07/06/2012
195 x 265 mm
272 pages
Prix de vente : 25 €
Code Sodis : 790240
ISBN : 9782754808224
     

Le Pavé de Paris
Textes et illustrations d'Emmanuel Guibert
Première parution : 05/04/2007
125 x 140 mm
376 pages
Prix de vente : 30,5 €
Code Sodis : 717146
ISBN : 9782754801201
     

Rupestres!
Première parution : 07/04/2011
195 x 265 mm
208 pages
Prix de vente : 25,4 €
Code Sodis : 790095
ISBN : 9782754804325