En librairie le 8 juin

©Futuropolis/ Musée d'Orsay Éditions 2017

Le 8 juin en librairie, Futuropolis vous propose de partir à la recherche des muses d’Orsay, grâce à un voyage onirique initié par Stéphane Levallois, de replonger dans les années 70 à la suite des Ramones, une biographie signée Bétaucourt, Cadène et Cartier et partager la vie de cinq gamins, bouleversés par la découverte du cadavre de leur super héroïne préférée, un récit sombre et initiatique du désormais incontournable Jeff Lemire et de la talentueuse Emi Lenox.

*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

ONE, TWO, THREE, FOUR… RAMONES !

Récit de Bruno Cadène et Xavier Bétaucourt

Dessin d’Éric Cartier

Parution 8 juin 2017

96 pages

Format: 240 x 300 mm

Prix : 20 euros

EAN: 978-2-7548-1940-4

1974. Ils sont quatre. Un junkie. Un schizo plein de tocs. Une petite frappe autoritaire. Un paranoïaque. Ils vont inventer le punk et devenir l’un des groupes de rock les plus emblématiques du monde.

Années 70. Le rock s’ennuie. Quatre jeunes paumés vont lui donner un nouveau ton. L’histoire du groupe est racontée du point de vue de DeeDee Ramone, âme emblématique du quatuor punk, bassiste et parolier des titres, inspiré par ce qu’il vivait : la drogue, l’angoisse, le désespoir, la prostitution. Une enfance brisée en Allemagne entre un père soldat américain et une mère allemande, violents et alcooliques. Une adolescence berlinoise sous le signe de la découverte de la défonce et du rock’n’roll. Une jeunesse new-yorkaise où il croise ses trois faux frères Ramones, tous presqu’autant à la dérive que lui… Le récit nous plonge dans les bas-fonds de la ville à la recherche de la prochaine dose de Dee Dee, de l’inévitable coup de poing de Johnny, des inquiétantes bizarreries de Joey ou du mutisme de Tommy. Aujourd’hui, tous les membres fondateurs sont morts. Musique frénétique et furieuse. Jeans et baskets usés, cuir, cheveux longs. L’influence des Ramones reste vivace, dans le look autant qu’en musique. Cet album sait rendre hommage à la famille Ramones et au mouvement punk rock, tout en évitant la caricature. Figure de l’underground, Cartier dont la souplesse du dessin est en accord avec l’univers punk des Ramones a lui-même vécu les années Ramones à New York. Son dessin porte les souvenirs de cette époque et marque sa revanche aujourd’hui sur cette période « no future », dévoilant du rock tous ses accords rimbaldiens. Un récit documenté* de Bétaucourt et Cadène qui révèle avec vigueur le parcours du groupe et signe la topographie d’une époque. Un scénario sec et vif comme une chanson des Ramones. Un album d’anthologie pour public averti qui a aussi le talent
d’ouvrir l’univers des Ramones aux néophytes.

* Un dossier de 16 pages augmente leur récit fouillé, sensitif et fidèle à l’histoire du rock.

À lire, chez Futuropolis :

de Xavier Bétaucourt, avec Jean-Luc Loyer:  Le Grand A (2016)

À noter :

Dédicace le 2 juin à la librairie Gibert Joseph Barbès (Paris 18e) , du 9 au 11 juin au festival Lyon BD (69), le 23 juin à la librairie Les Buveurs d’encre (Paris 19e) et le 24 à la librairie Brüsel Anspach (Bruxelles)

*
*
*
*
*
*
*
PLUTONA

Récit de Jeff Lemire et Emi Lenox

Dessin d’Emi Lenox, et de Jeff Lemire pour les pages intitulées « La Dernière aventure de Plutona »

Couleurs de Jordie Bellaire

traduit de l’américain par Sidonie Van den Dries

 

Parution 8 juin 2017

152 pages couleur

Format: 195 x 265 mm

Prix : 20 euros

EAN: 978-2-7548-2329-6

Les super héros existent. Ce sont des stars. Mais, les super héros sont mortels. Nous sommes tous des super héros. Jeff Lemire se joue des codes du comics, des séries télé et creuse le sillon d’histoires éminemment humaines.

Un soir, cinq adolescents d’une banlieue du Midwest font l’effroyable découverte d’un cadavre en forêt. C’est la dépouille de Plutona, la plus grande super héroïne que la planète ait jamais connue, super maman le jour, super héroïne la nuit. Cinq mômes, comme les cinq doigts d’une main. La petite boulotte, le bellâtre, le garçon manqué, le fort en thème et le minus. Cette découverte va révéler le caractère singulier de chacun des jeunes et les faire grandir subitement, pour le meilleur ou pour le pire. Plutona est un conte fantaisiste, humaniste et tendre sur les affres de l’adolescence où l’on prend conscience de la mort. Dans ce récit initiatique qui use des ressorts du thriller et de ceux du conte (la forêt, la nuit…), les super héros sont peut-être les enfants.

À lire, chez Futuropolis :

De Jeff Lemire : Essex county, 2010, Jack Joseph, soudeur sous-marin, 2013 et Winter road, 2016

*
*
*
*
*
*

LES DISPARUES D’ORSAY

en coédition avec le Musée d’Orsay

Récit, dessin et couleur de Stéphane Levallois

Parution 8 juin 2017

80 pages couleur

Format: 214 x 290 mm

Prix : 19,50 euros

EAN: 978-2-7548-2095-0

Jeu de piste alerte et poétique à Orsay. Les Disparues d’Orsay offre une nouvelle visite atypique du musée parisien. Stéphane Levallois signe ici un conte irrévérencieux et léger pour la collection Futuropolis/Musée d’Orsay, nous guidant chez les impressionnistes, les pompiers et les expressionnistes, se jouant des références avec fantaisie. Une fable inspirée et fantasque.

A quoi ressemblerait Orsay sans ses femmes ? Vénus sortant des eaux, danseuse chez Degas, les vahinés de Gauguin. Egéries d’artistes, modèles. Les femmes inspirent et dictent les esthétiques, depuis l’origine du monde. Elles sont légions au Musée d’Orsay. Les muses d’Orsay ont disparu. Les tableaux d’Ingres, Bouguereau, Gérôme, Lautrec, Picasso ou Puvis de Chavanne, comme écorchés, ont perdu leur dame. Seuls restent des décors. Auraient-elles été enlevées par un malin satyre ? Quel fou, quel pervers et jouisseur dépressif aurait pu jeter un tel charme aux égéries charmantes et charnues ? Virgile Gautrey, gardien du musée depuis 30 ans, se met en quête du coupable. Un voyage à rebrousse-temps. Au pied de la mythique horloge, il cherche des indices. Un endroit mystérieux, magique et habité. Plus rien d’étrange alors à voir surgir un train, dans ce qui fut la gare d’Orsay. Un homme masqué y embarque. Virgile lui emboîte le pas pour un voyage fantastique, à la recherche des muses perdues. Dans sa quête, il passe d’un compartiment à l’autre, à la rencontre de celles et ceux qui ont fait l’histoire de l’Art.

À lire, chez Futuropolis :

de Stéphane Levallois :  Le Dernier modèle, 2007, La Résistance du sanglier, 2008 et Racket, 2015.

Dans la même collection, en coédition avec le musée d’Orsay: Moderne Olympia, de Catherine Meurisse, 2014, Les Variations d’Orsay, de Manuele Fior, 2015 et L’Art d’en bas, de Plonk & Replonk, 2016.
Rejoignez la page Facebook dédiée à nos coéditions avec le Musée d’Orsay !

À noter :

Exposition rétrospective le 3 juin au festival BD d’Écully (69) et table ronde à 16h au Centre culturel « Bd et peinture : La BD au musée / les peintres dans la BD » , du 9 au 11 juin au festival Lyon BD (69), en dédicace le 24 juin à la librairie Bulles de Salon de Levallois-Perret (92), le 30 juin à la librairie Super héros (Paris 3e)…

*
*

Tous ces titres sont à retrouver  dans votre librairie préférée !

Bonne lecture!

et suivez toute l’actualité de nos parutions sur notre page Facebook, compte Twitter et Instagram!

*
*


©Futuropolis, 2017
©Futuropolis, 2017
©Futuropolis, 2017
©Futuropolis, 2017
©Futuropolis, 2017
©Futuropolis, 2017
Plutona ©Futuropolis 2017 pour l'édition française
Plutona,p3 ©Futuropolis 2017 pour l'édition française
Plutona,p4 ©Futuropolis 2017 pour l'édition française
Plutona,p5 ©Futuropolis 2017 pour l'édition française
Plutona,p6 ©Futuropolis 2017 pour l'édition française
Plutona,p7 ©Futuropolis 2017 pour l'édition française
©Futuropolis/ Musée d'Orsay Éditions 2017
©Futuropolis/ Musée d'Orsay Éditions 2017
©Futuropolis/ Musée d'Orsay Éditions 2017
©Futuropolis/ Musée d'Orsay Éditions 2017
©Futuropolis/ Musée d'Orsay Éditions 2017
©Futuropolis/ Musée d'Orsay Éditions 2017

Publié le 31 mai 2017 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 8119
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite