En librairie le 6 novembre

Parutions_novembre-150px

Ce mois-ci, on joue collectif! Plein d’auteurs, mais alors, pleiiiin d’auteurs se sont réunis pour vous proposer de beaux livres : Troubs et Flao sont partis en Polynésie pour apprendre à construire les embarcations traditionnelles du peuple des « îles du large », Kris et Maël se sont associés à Vincent Bailly, Édith, Hardoc, Damien Cuvillier et Jeff Pourquié pour faire revivre les témoins et acteurs de la Grande Guerre qui cent ans plus tard allaient nourrir « Notre Mère la guerre », et Christophe Dabitch, parti aux quatre coins du monde aux côtés de ceux qui se battent contre l’injustice, raconte leurs combats dans des reportages dessinés par Zeina Abirached, Sergio Aquindo, Daniel Blancou, Christian Durieux, Manuele Fior, Benjamin Flao, Jorge González, Piero Macola, Laureline Mattiussi, José Muñoz, Gabrielle Piquet, Damien Roudeau, Michaël Sterckeman et Guillaume Trouillard.

*
*
*
*

Être là, avec Amnesty International, reportages de Christophe Dabitch, dessinés par Zeina Abirached, Sergio Aquindo, Daniel Blancou, Christian Durieux, Manuele Fior, Benjamin Flao, Jorge González, Piero Macola, Laureline Mattiussi, José Muñoz, Gabrielle Piquet, Damien Roudeau, Michaël Sterckeman et Guillaume Trouillard.

Un ouvrage en coédition avec Amnesty International.

13 reportages graphiques Les droits humains sont universels parce qu’ils dépassent la culture. Fort de son expérience pour Immigrants, série d’entretiens dessinés et de portraits soutenus par Amnesty International (Futuropolis 2010), Christophe Dabitch a poursuivi son voyage journalistique pour recueillir la parole d’une humanité bafouée, malmenée ou ignorée. L’idée d’une présence au monde, une façon d’agir et d’être là, avec les questions que cela soulève, traverse ces reportages.

Des trottoirs mémoriels de Buenos Aires à un lac asséché par les spéculateurs, d’un fleuve à la frontière gréco-turque aux couloirs de la mort dans les prisons japonaises, des ruines de Grozny aux camps de Roms de Grigny, du totalitarisme numérique de Big (Brother) Data aux victimes ivoiriennes de sociétés pétrolières criminelles, il a partagé et recueilli la voix de ceux qui se battent pour leurs droits et qui transforment. Son statut de victime en celui d’acteur. Sans jamais céder à l’empathie, Christophe Dabitch a rapporté 13 reportages dans le vif, étayés d’une présentation documentée du contexte politique. 13 témoignages qui prouvent que les Droits humains restent souvent hypothétiques. La belle gageure de cet ouvrage choral est d’avoir permis aux différents dessinateurs de se réapproprier a posteriori le reportage initial (textes, entretiens et photos) pour obtenir un mélange de réalité rencontrée (étayée par des faits et des témoignages) et d’imaginaires visuels mêlant récit et ressenti.

Plusieurs événements autour du livre sont prévus:

Mardi 4 novembre, soirée de lancement chez Amnesty International (Paris 19e), exposition et rencontre avec Christophe Dabitch, Piero Macola et Damien Roudeau

Jeudi 6 novembre: rencontre à la librairie Les Buveurs d’encre, avec Christophe Dabitch et Piero Macola

Vendredi 7 novembre: rencontre à la librairie Atout livre, avec Christophe Dabitch, Sergio Aquindo et Damien Roudeau

Samedi 8 novembre, dans le cadre de la 6e édition de « Un état du monde… et du cinéma » au Forum des images :

Apérogéopolitique, à 19h, entrée libre, avec Jean-Christophe Ogier (France Info),  Sébastien Gnaedig (Futuropolis), Christophe Dabitch, Zeina Abirached, Damien Roudeau et Piero Macola, puis vernissage de l’exposition Être là, avec Amnesty International.

Samedi 15 novembre: dédicace de Christophe Dabitch à la librairie BD Fugue Bordeaux

Du 14 au 16 novembre: Benjamin Flao et Damien Roudeau seront aux Rendez-vous du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand

Du 21 au 23 novembre: Christophe Dabitch sera au festival BD Boum de Blois et participera dimanche 23 à 10H30  à un café littéraire sur « Le Droit de dessiner – dessiner les droits », organisé par Amnesty International, avec Mana Neyestani (auteur iranien), Serge Ewenczyk (éditions Ça et Là), Benoît Goldschmidt et Pauline David (Amnesty International).

Vendredi 28 novembre: rencontre à la librairie Le Failler, avec Christophe Dabitch, Zeine Abirached et Damien Roudeau

Samedi 29 novembre: Christophe Dabitch sera à la 4e édition de « Radiofrance fête le livre« 

=== Actualité ==

Tep Vanny, dont le combat pour le droit au logement dans le quartier de Boeung Kak (Cambodge) est au coeur de l’histoire « Les femmes du dragon », illustré par Guillaume Trouillard, a été arrêtée le 10 novembre lors d’une manifestation devant l’hôtel de ville de Phnom Penh. Elle protestait pacifiquement contre les inondations dans ce quartier, provenant notamment des eaux usées, et pour dénoncer la passivité des autorités. Onze personnes ont été arrêtées et condamnées à un an de prison
Amnesty International considère que ces 11 personnes n’ont fait qu’exercer pacifiquement leur droit à la liberté de réunion, et réclame leur libération, par le biais de cette pétition: http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Liberte-expression/Actions/Cambodge-liberez-Tep-Vanny-et-les-manifestants-de-Boeung-Kak-13301

Pour en savoir plus: http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Liberte-expression/Actualites/Cambodge-onze-manifestants-pour-le-droit-au-logement-emprisonnes-13304

*********************************************************************************************************************************

Chroniques de Notre Mère la guerre, de Kris, Maël, Damien Cuvillier, Édith, Hardoc, Vincent Bailly et Jeff Pourquié

En coédition avec la Mission Centenaire et les éditions de la Gouttière

Il y a 100 ans, la guerre éclatait… Mêlant la grande Histoire au récit intime, Kris et ses coauteurs réussissent le pari d’un livre collectif cohérent et passionnant. Notre mère la guerre, récit en quatre volumes publiés entre 2009 et 2012, mené de main de maître par Kris et Maël, plonge le lecteur dans la folie meurtrière de la grande guerre à travers des personnages souvent jeunes, victimes d’une société désaxée, criminelle. La guerre devient le révélateur d’une société où la lutte des classes n’est pas un vain mot.

Cet ultime volume n’est pas une suite mais un prolongement aux nombreuses rencontres avec les lecteurs qui ont fait naître le désir de faire le point, au-delà du cadre de la Première Guerre Mondiale, sur la matière réelle ayant servi de matrice à cette «fiction d’archive». Une réflexion devenue collective, alimentée pendant les rencontres et restituée dans cet ouvrage collectif par d’autres talents du 9e art : Jeff Pourquié, Vincent Bailly, Edith, Damien Cuvillier, Hardoc.
«Ce livre, écrivent aussi Kris et Maël, devait être le dernier. C’était le moment de rendre, autant que faire se peut, tout ce que nous avons emprunté ailleurs. Et, en premier lieu rendre hommage à tous ceux qui nous ont laissé des traces littéraires ou visuelles de leur expérience durant la guerre. D’ où le désir, après avoir créé ces doubles imaginaires qu’ils ont fortement inspirés, de raconter qui étaient Charles Péguy, Louis Barthas ou l’Anglaise Vera Brittain…»
Parmi donc plus de 350 ouvrages qui lui ont été utiles, Kris a choisi plusieurs témoignages ou biographies, emblématiques de leur influence sur Notre Mère la guerre. Les passant au crible de sa propre histoire personnelle, il a mêlé le récit intime de la création d’une bande dessinée aux destins individuels de ces témoins, acteurs et de l’une des plus grandes crises du XXe siècle.

Rejoignez la page Facebook dédiée à Notre Mère la guerre!

Dédicaces et rencontres: http://www.futuropolis.fr/agenda-des-dedicaces-de-novembre

*********************************************************************************************************************************

Va’a, une saison aux Tuamotu, de Troubs et Benjamin Flao

Une histoire de copains d’abord et de radeau sans frontière (et sans méduse) L’archipel des Tuamotu, en Polynésie française, entre l’eau et le vent. De leur séjour dans le pays des « îles du large », Benjamin Flao et Troubs ont ramené un album de voyage à quatre mains. « Peindre, manger, dormir, fumer, nettoyer la cocoteraie, pêcher lorsqu’on a faim ou ne rien foutre pendant des heures. Comme ce clebs vautré sur le sable. Heureux de son sort. »

Au printemps 2014,Flao et Troubs suivent une mission scientifique dans les Tuamotu qui espère relancer la fabrication des va’a Motu*, embarcations traditionnelles de Polynésie. La mission n’atteint pas son objectif, mais les deux copains décident de fabriquer eux-mêmes une de ces pirogues à voiles en suivant l’ancestral modèle. Ce bricolage sympathique va leur permettre de construire ponts avec les habitants de cette France lointaine. Participant du rêve commun que les jeunes générations puissent revenir vivre, aimer et mourir sur leur atoll, Flao et Troubs ont parcouru les lagons, plongeant et vivant au rythme du soleil, des cueillettes de noix de coco et de la pêche et ils ont rencontré les habitants. Dessinant beaucoup, ils ont ainsi tracé chacun et ensemble les lignes d’un monde en déclin, modifié en profondeur depuis les années 1960 par l’argent du nucléaire. On se souvient des essais à Mururoa. Plus aucun enfant ne nait aux Tuamotu et les vieillards n’y meurent plus. À dix ans les enfants partent en pension sur d’autres îles pour suivre l’école et les traditions s’échappent. Les dessins de Troubs et de Flao sont autant d’instantanés pour la mémoire collective de ce paradis à la dérive depuis que le moteur à essence a supplanté les voiles des ancêtres.

Dédicaces et rencontres: http://www.futuropolis.fr/agenda-des-dedicaces-de-novembre

*********************************************************************************************************************************

Info bonus : en novembre, à l’achat de deux livres Futuropolis chez votre librairie préféré, un exemplaire de Un temps de Toussaint, d’Angelo Zamparutti et Pascal Rabaté vous est offert !

*********************************************************************************************************************************


AFFICHE OPE-RABATE
Être là, avec Amnesty International ©Futuropolis 2014
Être là, avec Amnesty International ©Futuropolis 2014
Être là, avec Amnesty International ©Futuropolis 2014
Être là, avec Amnesty International ©Futuropolis 2014
Être là, avec Amnesty International ©Futuropolis 2014
Chroniques de Notre Mère la guerre ©Futuropolis 2014
Chroniques de Notre Mère la guerre ©Futuropolis 2014
Chroniques de Notre Mère la guerre ©Futuropolis 2014
Chroniques de Notre Mère la guerre ©Futuropolis 2014
Chroniques de Notre Mère la guerre ©Futuropolis 2014
Chroniques de Notre Mère la guerre ©Futuropolis 2014
Va'a, une saison aux Tuamotu ©Futuropolis 2014
Va'a, une saison aux Tuamotu ©Futuropolis 2014
Va'a, une saison aux Tuamotu ©Futuropolis 2014
Va'a, une saison aux Tuamotu ©Futuropolis 2014
Va'a, une saison aux Tuamotu ©Futuropolis 2014
Va'a, une saison aux Tuamotu ©Futuropolis 2014

Publié le 6 novembre 2014 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 4992
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite