En librairie le 24 août

24082017-150px

Pour la rentrée, Futuropolis vous propose une parenthèse poétique signée Rabaté&Kokor, un reportage sur le camp de manouches de Mont-de-Marsan, un documentaire sur le parcours de Mohammed, pirate somalien, et une fiction punk, beer and ride, so british !

*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

ALEXANDRIN OU L’ART DE FAIRE DES VERS À PIED

Récit de Pascal Rabaté

Dessin et couleur d’Alain Kokor

Parution 24 août 2017

96 pages

Format: 214 x 290 mm

Prix : 22 euros

EAN: 978-2-7548-1843-8

Alexandrin tire des bords, entre ville et campagne, et file les vers en échange de menue monnaie. Une vie qui ne rime presque à rien, jusqu’à sa rencontre avec un jeune garçon qui a fui sa famille. Rimes spontanées et slam naturel. « Plus qu’un exercice, c’est une discipline, pour que les mots glissent il faut que l’esprit chemine ». Une rencontre poétique qui laisse une empreinte certaine. 

« Alexandrin de Vanneville, poète des campagnes et des villes, arpentant les chemins et les villes, de terre ou de bitume, par vent et par la pluie, sans me taire et sans amertume, je survis en proposant ma poésie ». Poète ambulant, Alexandrin survit en faisant commerce des vers qu’il compose ; un aristo sans le sou, mais à la noblesse d’esprit et celle du coeur qui décide d’initier un adolescent en fugue aux arts de la poésie et de la débrouille. Une fantaisie écrite par Pascal Rabaté et dessinée par Kokor pour exprimer le bel ordinaire.

À NOTER : Kokor sera du 25 au 27 août au Festival BD de Solliès, Pascal Rabaté & Kokor seront en dédicace au Comic Strip Festival/Fête de la BD de Bruxelles du 1er au 3 septembre, et Kokor le 8 septembre à la librairie Super Héros, le 9 à la Mystérieuse librairie nantaise  ,le 16 à la librairie Krazy Kat Bordeaux, le 23 à la librairie Chat Pitre de Fécamp, puis les deux auteurs le 30 septembre, à la Bibliothèque OScar Niemeyer, au Havre pour une rencontre-dédicace.

*
*
*
*
*
*
*
KÉROSÈNE

Récit de Alain Bujak et Piero Macola

Photographies de Alain Bujak

Dessin et couleur de Piero Macola

Parution 24 août 2017

136 pages

Format: 195 x 265 mm

Prix : 21 euros

EAN: 978-2-7548-1474-4

Dans les Landes, le plus vieux camp de gitans de France doit être démantelé pour laisser place à une base militaire. A faire disparaître cet espace qui porte la mémoire de la communauté, c’est la communauté elle-même qu’on renverse et une identité qu’on gomme. Comment ceux qui ont toujours vécu en extérieur, et en dehors des villes pourraient supporter de vivre dans des logements ordinaires ? Est-il possible de trouver racine ailleurs, lorsqu’ on est d’abord déracinés?

Janvier 2010. Mont-de-Marsan. Alain Bujak se dirige vers le Camp du rond, « chez les manouches ». Il y a rendez-vous avec Marie, la doyenne. Juste après la Seconde Guerre mondiale, ils se sont installés là, Marie avec ses parents, ses frères et sœurs, dans les baraques en bois laissées vacantes par les prisonniers allemands qui venaient de partir. Le Camp du rond est situé en bout de piste d’une base militaire aérienne. C’est une Zone A. Personne ne devrait y vivre compte tenu du bruit et des rejets de kérosène, dangereux pour la santé. L’ancienne équipe municipale a revendu le terrain à l’armée pour un euro symbolique. La nouvelle mairie décide de reloger les familles. Mais comment respecter leurs choix et leur identité, tout en respectant les normes et les lois ? L’isolement dû au racisme est bien plus violent que la misère…

À lire, chez Futuropolis :

Des mêmes auteurs, Le Tirailleur (2014)

*
*
*
*
*
*

L’HOMME AUX BRAS DE MER, itinéraire d’un pirate somalien

Récit Simon Rochpeau

Adaptation, dessin et couleur Thomas Azuélos

Parution 24 août 2017

176 pages

Format: 195 x 265 mm

Prix : 22 euros

EAN: 978-2-7548-1710-3

Un documentaire original et inédit : la destinée singulière, racontée sans parti pris ni jugement, d’un jeune pêcheur somalien devenu pirate. Une histoire insolite et pourtant bien réelle qui rend aussi hommage à ceux qui accompagnent les étrangers arrivant en France, quelque soit leur parcours. Simon Rochepeau a rencontré Mohamed, le jeune pêcheur, au parloir de la prison de Rennes. Il rapporte comment et pourquoi il a basculé dans la piraterie. Maryvonne a bénévolement accompagné le prisonnier pendant sa détention et a tout mis en oeuvre pour le faire libérer provisoirement et héberger chez Emmaüs avant son procès. Ce livre est l’histoire d’une fratrie ; celle des hommes.

Avril 2009. Cinq pirates somaliens, à bord d’une embarcation rapide, prennent d’assaut le voilier d’une famille française qui naviguait au large de la Corne d’Afrique. Ils sont armés de fusils Kalachnikov. Ils séquestrent les passagers, dont un petit enfant. La Marine française interviendra. Deux pirates seront abattus, le skipper tué. Octobre 2013. Le procès des pirates survivants a lieu en Bretagne, devant la Cour d’Assises de Rennes. Ils sont accusés de détournement de navire par violence, arrestation, enlèvement et séquestration en bande organisée. Ils encourent chacun vingt ans de réclusion. Mohamed devra purger sa peine à des milliers de kilomètres de son pays. En Somalie, l’un des pays les plus pauvres du monde, il était pêcheur, puis est devenu pirate par nécessité. Prêt à prendre tous les risques, jusqu’à la mort, pour gagner quelques billets et vivre mieux… Mohamed parvient à s’exprimer en français et il est le seul à comparaître libre. Comment en est-il arrivé là?

À lire, chez Futuropolis :
de Thomas Azuélos, avec Laure Marchand et Guillaume Perrier : Le Fantôme arménien (2015)

de Simon Rochepeau, avec Lionel Chouin : Douce France (2013)

À noter : Thomas Azuélos sera en dédicace le samedi 23 septembre à la librairie La Réserve à bulles de Marseille, et le 7 octobre, au Salon du Livre de Bayeux (14). Simon Rochepeau sera le 30 septembre et 1er octobre aux Rencontres brestoises de la bande dessinée (29).

*
*
*
*
*

LA DAME DE FER

Récit de Michel et Béa Constant

Dessin de Michel Constant

Couleur de Béa Constant

Parution 24 août 2017

72 pages

Format: 214 x 290 mm

Prix : 15 euros

EAN: 978-2-7548-1635-9

À la mort de Margaret Thatcher, trois amis d’enfance se retrouvent et décident de lutter contre la morosité économique que la politique de la « Dame de fer » a fait peser pendant des années sur leur petite ville côtière du sud de l’Angleterre. Ils ont pris de la bouteille mais c’est aujourd’hui l’âge de la revanche. Tournée générale ! Celle des pintes de bières et celle des souvenirs … et faire une chevauchée sur la Norton Manx, autre dame de fer, une moto de légende.

Il pleut sur Kingsdown, le 8 avril 2013. Comme souvent, sur cette petite ville côtière proche de Douvres. Et pourtant c’est un jour gai. Miss Maggy est morte, vive la dame de fer ! A cette annonce, Donald offre une tournée générale aux habitués de son bar et se souvient des années de galère quand il était jeune ; cette région du Kent a été durement touchée par la politique de la Première ministre britannique. A l’époque, il usait le pavé et trompait l’ennui avec Abby et Owen, tous deux désormais exilés à Londres en quête de jours meilleurs. Que sont-ils devenus ? Sont-ils devenus les rois du monde ? Sont-ils toujours chaussés de leurs Doc Martens et écoutent-ils toujours les Clash ?

À lire, chez Futuropolis :

des mêmes auteurs, avec Jean-Luc Cornette : Le Sourire de Mao (2013)

À noter: Michel Constant sera à la Fête de la BD de Bruxelles le 1er septembre et au vernissage de son exposition-vente des originaux de La Dame de Fer, le 29 septembre à la librairie Brüsel (Bruxelles)

*
*
*
*

*
*

Tous ces titres sont à retrouver  dans votre librairie préférée !

Bonne lecture!

et suivez toute l’actualité de nos parutions sur notre page Facebook, compte Twitter et Instagram!

*
*