En librairie le 22 août

Nvtes-220813-150px

Vous revoilà sur le chemin de la rentrée, comptabilisant avec un peu de nostalgie vos coups de soleil et piqûres de moustique… Bientôt la fin de l’été… mais heureusement, Futuro vous apporte du baume au coeur! Trois magnifiques nouveautés, à découvrir en librairie: La Colonne, de Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil, Amorostasia, de Cyril Bonin et une version intégrale des Mauvais garçons, de Christophe Dabitch et Benjamin Flao. Bonnes lectures à tous!

La Colonne, tome 1/2, Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil

Basée sur des faits authentiques, La Colonne raconte l’ultime expédition française au Tchad en 1899, qui se distinguera par des massacres perpétrés tout au long de son parcours. Un épisode tragique et oublié de l’histoire des colonies françaises, raconté par Christophe Dabitch, dans le respect minutieux des faits, et Nicolas Dumontheuil, dont les images en couleurs directes ont une force d’évocation stupéfiante.

L’album s’ouvre sur des vautours, des vautours prêts à se régaler d’un cadavre dont le sang est encore chaud. Le ton est donné. Celui d’un fait d’histoire sanglant. Souley a quitté son village pour la première fois de sa vie à 16 ans, six ans plus tôt, en s’engageant dans l’armée coloniale française par crainte, par désir aussi de s’élever dans la hiérarchie sociale. En dialoguant avec l’«esprit» de la défunte colonne, ils retracent ce que fut cette mission secrète. Après s’être illustrés quelques années plus tôt, par des campagnes en pays Mossi (actuel Burkina Fasso), le capitaine Boulet et le lieutenant Lemoine végètent à Paris, partageant leur temps entre débauche, nostalgie et conférences. Dans un contexte de concurrence européenne sur les régions à coloniser (notamment l’Angleterre et l’Allemagne), l’état français compte sur eux pour parachever son empire en Afrique. Les deux hommes sont envoyés en mission stratégique, l’objectif étant d’atteindre le Tchad par l’ouest et le fleuve Niger et d’opérer la jonction de leur colonne sur le lac Tchad avec deux autres missions. L’état ne leur accordant que la moitié du budget nécessaire, c’est à eux de trouver le complément des fonds pour les armes, les munitions, l’eau et les vivres, les hommes. Ils forment une grande colonne de 50 tirailleurs sénégalais, 200 tirailleurs auxiliaires et des centaines de supplétifs, qui se met en route en janvier 1899. Au fur et à mesure de leur progression, ils recrutent de force des porteurs supplémentaires, parmi les populations locales. Ils pillent les vivres, mettent le feu aux cases, font des prisonniers (femmes et enfants) pour l’exemple, fusillent les récalcitrants, violent… Les massacres s’intensifient à mesure qu’ils avancent. Ils sèment les morts, les Noirs tuant leurs congénères au nom du drapeau français !

Du même scénariste : Jeronimus et Abdallahi,  avec Jean-Denis Pendanx, La Ligne de fuite et Mauvais garçons, de Benjamin Flao

Du même dessinateur: Big Foot et Le Landais volant

Amorostasia, Cyril Bonin

Tomber amoureux nuit gravement à la santé ! Comme si les relations amoureuses n’étaient pas déjà assez compliquées, une nouvelle épidémie est apparue : l’amorostasie. Vieux couples ou jeunes tourtereaux, les amoureux plongent dans un état catatonique !

À Paris, de nos jours. La première victime a été retrouvée par sa femme de ménage, statufiée, une demande en mariage à la main. Puis, ce fut un jeune couple, s’embrassant dans la rue, figé lui aussi sous la pluie, et un autre, dans une voiture, à un feu rouge… Une vingtaine de victimes, un nombre en constante augmentation. Rapidement, l’information se propage, une nouvelle épidémie sévit à Paris, baptisée l’amorastasie. Rigidité, mutisme, les victimes de cette étrange maladie tombent dans un état cataleptique. La maladie d’amour. Ses victimes n’ont plus besoin d’être nourries : le cœur bat, le sang circule, le cerveau est en activité, tout cela avec une immense lenteur, le métabolisme est au ralenti… Les autorités médicales, en l’absence de remède, ne peuvent que recommander d’éviter toute manifestation intempestive du sentiment amoureux ! Deux mois plus tard, les Parisiens fuient la capital dans une grande panique. Tout le monde est extrêmement nerveux, et la peur, la suspicion et le doute s’installent… Puis le mal se répand aux alentours de Paris. Des mesures drastiques sont prises : interdiction de mixité dans les liens publics, proscription des films, peintures et romans d’amour, les boites de nuit et autres bars sont fermés et il est conseillé au couple de faire chambre à part ! Les femmes ayant déjà contaminé un homme doivent porter un brassard, voire même sont assignées à résidence, chez elles… Le “mal français” s’étend au monde. Le taux de natalité est en chute libre, les divorces en augmentation, la paranoia s’installe de façon durable, le moindre regard est l’objet d’interprétation fantasmatique. Olga Politof, journaliste enquêtant sur la maladie, le découvre à ses dépends, en paralysant d’amour un de ses collègues, alors même qu’elle et son fiancé ne se sont pas figés…

Pour en savoir plus: http://www.futuropolis.fr/avant-premiere-amorostasia-cyril-bonin
Et rejoignez la fan page Facebook dédiée!

Intégrale Mauvais garçons, de Christophe Dabitch et Benjamin Flao

En Andalousie, de nos jours. Il se nomme Manuel, sa famille est originaire d’Andalousie, mais il a vécu en France jusqu’à ce qu’il décide de revenir s’y installer. Il a un ami gitan qui se nomme Benito, un chanteur hors norme. Manuel et Bénito sont inséparables. Car, ce qui lie avant tous les deux jeunes hommes, c’est l’amour du flamenco, le vrai, le pur, pas le flamenco rock comme peuvent le jouer certains frimeurs méprisables (mais qui, à contrario, gagnent très bien leur vie). Ces « mauvais garçons » vivent au jour le jour d’expédients. Seul leur amour des femmes leur fait tourner la tête. Mais quand Manuel tombe amoureux de la belle Katia, assistante sociale auprès de gitans, la rivalité s’installe…

Comment rendre en bande dessinée toute la force émotionnelle du flamenco Flao & Dabitch nous entraînent dans le sillage de deux “mauvais garçons”qui vivent le jour ce qu’ils chanteront et danseront la nuit. Ce récit flamboyant reparaît dans son édition intégrale de 240 pages dans notre format roman graphique.

(psssst! Encore un peu de patience, le tome 2 de Kililana Song est prévu pour début octobre ;)

 


La Colonne, tome 1, Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil, Futuropolis 2013
La Colonne, tome 1, Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil, Futuropolis 2013
La Colonne, tome 1, Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil, Futuropolis 2013
La Colonne, tome 1, Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil, Futuropolis 2013
La Colonne, tome 1, Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil, Futuropolis 2013
La Colonne, tome 1, Christophe Dabitch et Nicolas Dumontheuil, Futuropolis 2013
Intégrale Mauvais Garçons, Christophe Dabitch et Benjamin Flao ©Futuropolis 2013
Intégrale Mauvais Garçons, Christophe Dabitch et Benjamin Flao ©Futuropolis 2013
Intégrale Mauvais Garçons, Christophe Dabitch et Benjamin Flao ©Futuropolis 2013
Intégrale Mauvais Garçons, Christophe Dabitch et Benjamin Flao ©Futuropolis 2013
Intégrale Mauvais Garçons, Christophe Dabitch et Benjamin Flao ©Futuropolis 2013
Intégrale Mauvais Garçons, Christophe Dabitch et Benjamin Flao ©Futuropolis 2013
Amorostasia, Cyril Bonin ©Futuropolis 2013
Amorostasia, Cyril Bonin ©Futuropolis 2013
Amorostasia, Cyril Bonin ©Futuropolis 2013
Amorostasia, Cyril Bonin ©Futuropolis 2013
Amorostasia, Cyril Bonin ©Futuropolis 2013
Amorostasia, Cyril Bonin ©Futuropolis 2013

Publié le 22 août 2013 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 3482
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite