En librairie le 20 août

20-08-2015-Blog-150px

Plus fort que la rentrée des classes, la rentrée « la classe! » avec quatre belles nouvelles parutions, à retrouver chez votre libraire bien aimé dès le 20 août : « L’Indivision », du duo Zidrou/Springer, une histoire d’amour… incestueuse…, « La Dame de Damas », fiction politique signée Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès, « Grandes oreilles et bras cassés », de Jean-Marc Manach et Nicoby, enquête sur un logiciel de surveillance vendu par la France à la Libye et « La Dame à la licorne », collectif de jeunes diplômés de l’École Estienne qui revisitent la célèbre tapisserie exposée au Musée de Cluny : rafraîchissant!

*
*
*
*
*
*
*

La Dame de Damas, de Jean-Pierre Filiu (récit) et Cyrille Pomès (dessin et couleur)

Format 214 x 290 mm / 104 pages couleur / 18€ / ISBN 978-2-7548-1111-8

Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès font revivre à travers ce Roméo et Juliette du XXIe siècle, le destin de ces hommes et femmes ordinaires qui subirent , et subissent encore, la barbarie au quotidien. Dans ce récit qui mêle personnages de fiction et figures de la révolution, Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès, tandem à qui l’on doit Le Printemps des Arabes, font revivre le quotidien de ces populations en proie à la répression violente d’un régime sanguinaire avant, pendant et après le printemps arabe. Une plongée dans le quotidien des Syriens pris dans le cyclone de la guerre civile, tentant de vivre encore, malgré la chape de plomb coulée par le régime. Vivre et résister… et aimer.

Dans un quartier de Damas secoué par la Révolution, Karim et Fatima s’aiment. Mais leur passion semble impossible. Car si Karim et sa famille sont engagés contre Bachar el-Assad, Fatima a dû unir son destin à celui du régime. Quand ils se retrouvent enfin, à l’été 2013, après avoir vécu ce qui ressemble déjà à mille vies, l’impensable va frapper la capitale syrienne : la mort blanche. Ce jour-là, les forces armées de Bachar al-Assad bombardent plusieurs quartiers de Damas, utilisant des armes chimiques. Le bilan est effroyable. Le monstrueux bombardement fait des centaines de morts dans la population. Daraya est pourtant loin des zones tenues par les rebelles syriens. Un massacre gratuit, qui ne provoquera aucune intervention internationale.

Découvrez les vingt premières pages, pré-publiées sur notre blog à cette adresse : http://www.futuropolis.fr/en-prepublication-la-dame-de-damas-de-jean-pierre-filiu-et-cyrille-pomes

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis : Le Printemps des arabes

De Jean-Pierre Filiu, avec David B. : Les Meilleurs ennemis, tomes 1 et 2, une histoire des relations entre les États-Unis et le Moyen-Orient

Cyrille Pomès sera en dédicace jeudi 20 août à 15h, à la librairie Le Comptoir des images, 7 rue de Genève, à Angoulême

*
*
*

L’Indivision, de Zidrou (récit), Benoît Springer (dessin) et Séverine Lambour (couleur)

Format 214 x 290 mm / 64 pages couleur / 18€ / ISBN 978-2-7548-1003-6

Ils sont frère et soeur. Ils s’aiment d’un amour fou, passionné, ravageur. Interdit. Leur amour porte un nom, un nom tabou : inceste.
Une falaise au bout du chemin des douaniers, quelque part dans le Pas-de-Calais. Le printemps, impatient, se donne parfois des airs d’été. Un homme attend une femme, sa voiture à l’arrêt. Quand, enfin, elle arrive, c’est pour lui annoncer que leur relation est terminée. Terminée. Que la dernière fois, elle n’aurait pas dû. Que les enfants… que son mari…Que… La culpabilité et les regrets qui mettent fin à toute relation adultère. Elle repart. Il reste là. Sur cette falaise. « La falaise aux baisers volés », comme il l’appelle. Lui, c’est Martin. La trentaine. Il travaille dans une compagnie maritime. Elle, c’est Virginie. Bientôt quarante ans. Elle est vétérinaire. Ils sont frère et soeur. Et ils s’aiment. Tout a commencé alors que Virginie avait 18 ans et Martin 16. Un jeu d’adolescent curieux. Puis chacun d’eux a cherché à fuir cet amour interdit ? Elle, dans un mariage confortable. Lui, en acceptant des années durant un poste lointain, à Abu Dhabi. Mais, depuis son retour voici quatre ans, leur relation a repris. Plus forte, plus passionnelle encore… Aujourd’hui, elle veut tout arrêter, elle parle de leur relation comme d’une drogue qui les détruit peu à peu… Après le succès de librairie du Beau Voyage, le duo Springer-Zidrou récidive avec un récit à nul autre pareil, fort, sensuel, magnifique !

Benoît Springer sera en dédicace samedi 12 septembre à la librairie Aladin, à Nantes à partir de 15h

*
*
*

Grandes oreilles et bras cassés, de Jean-Marc Manach (récit) et Nicoby (dessin et couleur)

Format 195 x 265 mm / 120 pages couleur / 19€ / ISBN 978-2-7548-1250-4

En 2013, Edward Snowden, ex-analyste à la NSA, révélait au monde entier la face cachée des grandes oreilles américaines. Aujourd’hui, nous découvrons comment en 2008, le dictateur libyen Kadhafi a surveillé son peuple grâce à une société française. Une grande leçon de journalisme mise en image avec subtilité par Nicoby.

En 2008, la société française Amesys a vendu pour un peu plus de 12 millions d’euros un système d’interception des communications électroniques à la Libye du colonel Kadhafi. Une transaction secrète, couverte par les services français, qui va permettre au dictateur de surveiller de près ses opposants. Certains seront torturés après avoir été repérés par le logiciel Eagle. Jean-Marc Manach a enquêté sur ce scandale qui implique le colonel Kadhafi, son beau-frère Abdallah al-Senoussi (chef des services de renseignements et accessoirement condamné à perpétuité pour l’attentat du DC-10 d’UTA en 1989), l’état français (avec sa tête Nicolas Sarkozy) et le devenu célèbre homme d’affaire libanais Ziad Takieddine. Il découvre que les employés d’Amesys n’avaient pas pris la peine de déployer les mesures de sécurité que prennent d’ordinaire les entreprises commerçant avec des dictateurs. Façon Pieds Nickelés, ils ont même été jusqu’à mettre sur le web des preuves de leurs méfaits. Ce qui pourrait paraître être une farce burlesque n’en est pas moins une tragédie quand on imagine le nombre de personnes qui ont été tuées ou torturées à cause de ces surveillances.

De Nicoby, chez Futuropolis : Les Ensembles contraires, tomes 1 et 2, avec Kris et 20 ans ferme, avec Sylvain Ricard

*
*
*

La Dame à la licorne, revisitée par Émile Bravo, Kajika Aki-Ferrazzini, Charlotte Arène, Laura Bertrand, Héloïse Chochois, Manon Debaye, Emmanuel Espinasse, Pauline Hébert, Ariane Hugues, Guillaume Laugé, Henri Lemahieu, Marin Martinie, Léopold Prudon, Maxime Sabourin, Louise Smith, Adèle Verlinden et Zéphir.

Format 195 x 265 mm / 232 pages couleur / 25€ / ISBN 978-2-7548-1093-7

Durant trois ans, 16 étudiants en illustration de l’école Estienne, ont dû réaliser une histoire courte en bande dessinée sur La Dame à la licorne. Ils racontent à leur manière, souvent drôle et décalée, ce que leur évoque, à plus de 500 ans de distance, cette série de 6 tapisseries tissées en 1500, chef d’œuvre du musée du Cluny. Un dialogue savoureux à travers le temps, entre une oeuvre d’art du Moyen Âge et de jeunes étudiants en art graphique.

Tissées aux alentours des années 1500, ces six tapisseries, qui arborent les armoiries de la famille Le Viste, représentent les cinq sens que sont le Toucher, le Goût, l’Odorat, l’Ouïe et la Vue. Reste le sixième sens, commenté par l’inscription « À mon seul désir », qui a inspiré de nombreuses hypothèses. Il pourrait désigner le libre-arbitre : la Dame à la beauté diaphane renonce aux plaisirs temporels. Le fond de « mille fleurs » parsemé d’animaux familiers crée un univers poétique, agrémenté d’un arrière-plan rouge exceptionnel pour l’époque. Dans ce jardin d’Éden, la licorne est tantôt actrice tantôt simple spectatrice , porteuse des armoiries du commanditaire. L’ensemble est considéré, à juste titre, comme l’un des grands chefs-d’œuvre de l’art occidental. Depuis décembre 2014, le musée de Cluny accueille les tapisseries rénovées dans un nouvel écrin, conçu par l’architecte en chef des Monuments Historiques, Paul Barnoud. La disposition des tapisseries suit un ordre précis : la hiérarchie des sens en vigueur au Moyen Âge, du plus matériel au plus spirituel.

Présentation des travaux des étudiants à ne pas manquer au Musée de Cluny, du 14  octobre au 29 février 2016 !

Pour en savoir plus : http://www.musee-moyenage.fr/actualites/vie-des-collections/actualite-des-collections/presentations-temporaires/dame-a-la-licorne-bd-estienne-futuropolis.html

De Zéphir, chez Futuropolis : Le Grand combat


La Dame de Damas ©Futuropolis 2015
La Dame de Damas, page 3 ©Futuropolis 2015
La Dame de Damas, page 4 ©Futuropolis 2015
La Dame de Damas, page 5 ©Futuropolis 2015
La Dame de Damas, page 6 ©Futuropolis 2015
La Dame de Damas, page 5 ©Futuropolis 2015
L'Indivision ©Futuropolis 2015
L'Indivision, page 3©Futuropolis 2015
L'Indivision, page 4©Futuropolis 2015
L'Indivision, page 5©Futuropolis 2015
L'Indivision, page 6©Futuropolis 2015
L'Indivision, page 7©Futuropolis 2015
Grandes oreilles et bras cassés ©Futuropolis 2015
Grandes oreilles et bras cassés, page 3 ©Futuropolis 2015
Grandes oreilles et bras cassés, page 4©Futuropolis 2015
Grandes oreilles et bras cassés, page 5©Futuropolis 2015
Grandes oreilles et bras cassés, page 6©Futuropolis 2015
Grandes oreilles et bras cassés, page 7©Futuropolis 2015
La Dame à la licorne ©Futuropolis 2015
La Dame à la licorne, planche 2 ©Futuropolis 2015
La Dame à la licorne, planche 3 ©Futuropolis 2015
La Dame à la licorne, planche 4 ©Futuropolis 2015
La Dame à la licorne, planche 5 ©Futuropolis 2015

Publié le 20 août 2015 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 5911
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite