En librairie le 15 septembre

150916-150px

En septembre chez Futuropolis, on vous parle de sous-marin républicain espagnol et de commando franquiste en plein port de Brest, de quatre braqueurs de banque, en cavale et coincés dans une ferme en pleine crise de la vache folle, de la rédemption d’un ancien joueur de hockey bagarreur et alcoolique et de sa sœur, fuyant la drogue et les violences conjugales, dans le Grand nord canadien et on retrouve le facétieux Luc Leroi en intégrale…
Récit d’espionnage, polar ou récit intimiste, tout est bon dans le Futuro!

*
*
*
*
*
*
*

NUIT NOIRE SUR BREST, de Kris, Bertrand Galic et Damien Cuvillier, libre adaptation du livre de Patrick Gourlay, Nuit franquiste sur Brest

Format 230 x 325 mm
80 pages en couleur
Prix de vente 16 €
ISBN 978-2-7548-1556-7

Parution 15 septembre 2016

Brest bouillonne. La ville grouille de pirates, de femmes fatales et de traîtres. Roman graphique d’espionnage, Nuit noire sur Brest s’inspire d’un fait réel historique aussi incroyable que méconnu. La guerre d’Espagne s’invite en Bretagne.

Dimanche 29 août 1937, à Brest. Un sous-marin républicain espagnol fait surface au milieu des eaux brumeuses, en rade du port militaire. Des réparations sur l’engin sont nécessaires. Sous la houlette de l’affreux Troncoso, un commando franquiste s’organise à toute allure dans le but de conquérir le navire. Proches des phalangistes, ils savent pouvoir s’appuyer sur les fascistes locaux. La belle Mingua leur est associée. Collaboratrice de charme, elle est prête à tout pour optimiser la réussite de l’entreprise nationaliste. Mais les forces de gauche, communistes et anarchistes en tête, sont décidées à faire front et résister.
« No pasaràn ! Mort au fascisme ! »

Férus de littérature et d’histoire, les auteurs bretons Kris et Bertrand Galic ont écrit ensemble une fiction pour raconter cette histoire mal connue aujourd’hui. Ils se sont appuyés sur l’essai Nuit franquiste sur Brest de l’historien Patrick Gourlay, mais ils ont aussi ranimé les souvenirs des vieux brestois pour écrire au plus près d’une réalité tue, arpentant le port militaire, les rues de Brest et retournant sur les lieux emblématiques de cette bataille mêlant espions, fascistes et extrême gauche.

Rencontres et dédicaces avec les auteurs : mercredi 14 septembre, à la librairie Bulle en stock (Amiens), jeudi 15 , à la librairie l’Étagère (Saint-Malo), vendredi 16  à la librairie Dialogues (Brest),  les 24 et 25 septembre au festival Normandiebulle (Darnétal), du 29 septembre au 2 octobre aux Rencontres brestoises de la BD (Brest), samedi 8 octobre aux Rendez-vous de l’Histoire (Blois), vendredi 14 octobre à la librairie Funambules (Rouen), les 15 et 16 octobre au salon du livre d’Albert et du pays du coquelicot, mercredi 26 octobre à la librairie Cheminant (Vannes), jeudi 27 à la librairie Le Failler (Rennes), les 28, 29 et 30 octobre au festival Quai des bulles (Saint-Malo) et du 18 au 20 novembre au festival BD Boum (Blois).
Plus de détails sur l’agenda des dédicaces : http://www.futuropolis.fr/agenda-des-dedicaces

*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

*****

MORT AUX VACHES, d’Aurélien Ducoudray et François Ravard

Format 195 x 265 mm
112 pages en bichromie
Prix de vente 19 €
ISBN 978-2-7548-1100-2

Parution 15 septembre 2016

1996 : un quatuor de truands cambriole l’agence bancaire à Clermont l’Abbaye. Parvenant à échapper à la Police, les voyous se mettent au vert en attendant que les choses se tassent, en attendant d’être oubliés. Ils cavalent jusqu’à l’exploitation agricole de l’oncle de l’un d’eux. Mais c’était sans prévoir la crise de la vache folle… La contamination de l’épizootie est à son plus haut pic, et les gendarmes sont très nombreux à battre la campagne. Coincés dans leur planque, ils vont devoir se supporter les uns les autres. Pour le meilleur et pour le pire…

« Dis donc ta gagneuse là, tu trouves pas qu’elle ressemble à une Marianne de mairie défavorisée… »Ferrant, Romu, Cassidy et José. Deux vieux gangsters homosexuels sur le retour, une nymphette et un monsieur muscle dans l’enceinte d’une ferme. Si le casse a réussi, ce n’est pas encore la vie de château pour les associés malfaiteurs. D’autant que le vieux cousin Jacky s’est improvisé éleveur bovin spécialiste en génétique, et qu’il cache ses bêtes atteintes de la vache folle.« Ravachol de supérette ! Guernica en carton ! Miterrandiste !! »Nappe à carreaux, Formica, John Deere nid à rats et ballots de foin nids à câlins, Ducoudray et Ravard jouent des clichés comme leurs personnages joueraient de la gâchette. Costumes et décors soignés, dialogues aux couteaux, Mort aux vaches a l’étoffe des story board des polars à l’ancienne, usant agilement des codes du genre pour un hommage appuyé aux comédies policières des années 1970. Les signatures d’Audiard et Lautner restent des références cultes des films noirs. Mort aux vaches leur rend grâce.

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis : La Faute aux chinois, 2011 et Clichés de Bosnie, 2013

Rencontres et dédicaces avec les auteurs : samedi 24 septembre à la librairie Le Failler (Rennes) , vendredi 30 septembre à la librairie  Bulles en tête (Paris 17e), les 1er et 2 octobre au festival Bulleberry (Bourges) , vendredi 7 octobre à la librairie Au repaire des héros (Angers), samedi 8 octobre à la librairie Ondine (Dinard), samedi 15 octobre à la librairie La Droguerie de marine (Saint-Malo), samedi 22 octobre à la Mystérieuse librairie nantaise (Nantes), les 28, 29 et 230 octobre au festival Quai des bulles (Saint-Malo) et 18 au 29 novembre au festival BD Boum (Blois).
Plus de détails sur l’agenda des dédicaces : http://www.futuropolis.fr/agenda-des-dedicaces

*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

*****

WINTER ROAD, de Jeff Lemire, traduit de l’anglais (canadien) par Sidonie Van den Dries

Format 195 x 265 mm
280 pages en couleur
Prix de vente 28€
ISBN 978-2-7548-1695-3

Parution 15 septembre 2016

Avec ce nouveau titre, Jeff Lemire conjugue récit intimiste et atmosphère de fin du monde. Observateur insatiable du monde et des hommes, il livre un portrait des indigents et des marginaux nord canadiens. Il raconte la complexité de leurs origines et la place qui leur est impartie dans la société actuelle. Dans ce nouveau roman graphique introspectif, il travaille une nouvelle fois le motif de l’individu livré à lui-même, vacillant, taciturne entre isolement et quête de refuge. C’est l’histoire des angoisses tenaces d’une génération en quête de repères et de quiétude. Celle aussi d’un amour fraternel, salvateur.

Pimitamon, petite ville canadienne au nord de l’Ontario. Derek, ancien joueur de hockey sur glace, vit là entre dépression, alcoolisme et bagarres. Sa vie s’est brisée quelques années auparavant quand un brutal incident l’a contraint à arrêter net sa carrière. Pour gagner sa vie, il a repris le restaurant de sa mère, décédée. Il n’attend plus rien des jours qui passent jusqu’à ce que sa sœur lui revienne, fuyant la violence conjugale, la drogue et la vie de misère dans les rues de Toronto. Ensemble, pour échapper à la spirale infernale de l’ennui et de la pauvreté, ils partent vivre en forêt, renouant avec leurs origines indiennes, et se débattant encore contre de farouches démons…

Du même auteur, chez Futuropolis : Essex county, 2010 et Jack Joseph, soudeur sous-marin, 2013

*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

*****

LUC LEROI, INTÉGRALE TOME 1 : TOUT D’ABORD (1980-1986), de Jean-C. Denis

En créant Luc Leroi en 1980, il y a trente-six ans donc, Jean-C. Denis donnait vie, du même coup, à son double de papier, s’affirmant ainsi comme un des précurseurs de la bande dessinée à base autobiographique. Après Plutôt plus tard, 2016 est une nouvelle année « Luc Leroi » : voici le premier volume de la réédition de l’intégrale, qui en comptera trois. Le premier volume comprend les histoires courtes de Luc Leroi déménage un peuLuc Leroi contre les forces du mal et Luc Leroi remonte la pente.

De Jean-C. Denis, chez Futuropolis : Belém, un mirage à l’envers, 2005, Le Sommeil de Léo, 2007, Nouvelles du monde invisible, 2008, Tous à Matha (intégrale), 2012, Zone blanche, 2012, Luc Leroi reprend tout à zéro (intégrale), 2012 et Luc Leroi, plutôt plus tard, 2016.

*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

Disponibles  dans votre librairie préférée !

Bonnes lectures!

*
*


Nuit noire sur Brest © Futuropolis, 2016
Nuit noire sur Brest, page 3 © Futuropolis, 2016
Nuit noire sur Brest, page 4 © Futuropolis, 2016
Nuit noire sur Brest, page 5 © Futuropolis, 2016
Nuit noire sur Brest, page 6 © Futuropolis, 2016
Nuit noire sur Brest, page 7 © Futuropolis, 2016
Mort aux vaches © Futuropolis 2016
Mort aux vaches, page 3 © Futuropolis 2016
Mort aux vaches, page 4 © Futuropolis 2016
Mort aux vaches, page 5 © Futuropolis 2016
Mort aux vaches, page 6 © Futuropolis 2016
Mort aux vaches, page 7 © Futuropolis 2016
Winter road © Futuropolis 2016 pour la présente édition
Winter road , page 7 © Futuropolis 2016 pour la présente édition
Winter road , page 8 © Futuropolis 2016 pour la présente édition
Winter road , page 9 © Futuropolis 2016 pour la présente édition
Winter road , page 10 © Futuropolis 2016 pour la présente édition
Winter road , page 11 © Futuropolis 2016 pour la présente édition
Intégrale Luc Leroi, tome 1 - Tout d'abord (1980-1986) © Futuropolis, 2016

Publié le 15 septembre 2016 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 7225
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite