Dans les coulisses des livres à venir…

Aparaitre20142015

Mais que vois-je dans nos petits dossiers? Serait-ce déjà la présentation destinée à nos équipes commerciales? Meuuuh oui! Et dedans, v’la t’y pas tout un tas d’images qui n’augurent que de belles parutions à venir…

***

Attention, les dates de sortie sont susceptibles d’être modifiées, quant aux visuels mis en ligne, nous attirons votre attention sur le fait qu’ils ne sont pour la plupart pas dans leur version définitive. Maintenant que vous êtes prévenus, on vous dévoile tout de même ce qui est prévu à partir de novembre…

***

En librairie le 6 novembre


Chroniques de Notre Mère la guerre, textes de Kris, dessins de Maël, Vincent Bailly, Damien Cuvillier, Édith, Hardoc et Jeff Pourquié

Il y a 100 ans, la guerre éclatait… Chroniques n’est pas une suite à Notre Mère la guerre mais son prolongement : Kris et Maël, avec la complicité de Vincent Bailly, Damien Cuvillier, Édith, Hardoc et Jeff Pourquié, brossent le portrait de grandes figures de la Grande Guerre qui ont été à l’origine de leurs personnages de fiction.

Notre Mère la guerre est une somme de quatre livres comprenant quelque 250 planches de bande dessinée. Mais c’est aussi une somme de lectures, de rencontres, de discussions et de balades sur les lieux de la Grande Guerre. Depuis la sortie du premier livre en 2009, cette aventure artistique et éditoriale, humaine et historique a également engendré quantité de débats et rencontres littéraires. Avec la commémoration du centenaire du conflit, ces discussions se sont multipliées. De tout cela est né le désir de faire le point sur toute la matière réelle ayant servi de matrice à cette « fiction d’archive », comme l’écrit Nicolas Offenstadt dans sa préface de l’intégrale de Notre Mère la guerre.

Un livre en coédition avec la Mission Centenaire et les éditions de La Gouttière.

Et bonne nouvelle, l’intégrale Notre Mère la guerre sera de nouveau disponible en librairie à partir du 16 octobre!

Être là, avec Amnesty International, collectif sous la direction de Christophe Dabitch avec les dessins de Benjamin Flao, Zeina Abirached, Piero Macola, Daniel Blancou, Manuele Fior, Gabrielle Piquet, Jorge Gonzalez, Mickaël Sterckeman, Guillaume Trouillard, Damien Roudeau, Sergio Aquindo, Laureline Mattiussi et José Muñoz.

Ce projet est né d’une envie de partager les combats d’Amnesty International. Durant un an, Christophe Dabitch a sillonné le monde à la rencontre de ceux qui se battent pour leurs droits. Il en a ramené 13 reportages graphiques, dessinés par autant d’artistes différents, nourris par les témoignages qu’il a recueilli sur place. Un regard personnel sur l’engagement et la lutte pour les droits fondamentaux avec l’idée d’une façon de se battre, de répondre présent, de faire face : d’être là.

De la frontière turque, où l’état grec a construit un mur de 10 km pour empêcher les migrants désireux de vivre en Europe de passer, à Grigny en France dans un campement de Roms et Phnom Penh au Cambodge où femmes luttent pour défendre leurs maison, Christophe Dabitch est parti à la rencontre de ceux qui se battent pour leurs droits et qui transforment un statut de victime en celui d’acteur, souvent avec l’aide d’organisations militantes dont le rôle est d’amplifier leurs voix afin de changer des situations concrètes. L’idée d’une présence au monde, une façon d’agir et d’être là, avec les questions que cela soulève, traverse ces reportages graphiques en écho aux droits fondamentaux.

À lire également chez Futuropolis:

en coédition avec BDBoum, sous la direction de Christophe Dabitch: Immigrants

avec le soutien d’Amnesty International    : Clichés de Bosnie, d’Aurélien Ducoudray et François Ravard, Les Cahiers russes, d’Igort et Le Printemps des Arabes, de Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès

Va’a, une saison aux Tuamotu, de Troub’s et Flao

L’archipel des Tuamotu fait partie de la Polynésie Française. En Tahitien, cela signifie « les iles du large ». Durant toute une saison, Benjamin Flao et Troubs s’y sont rendus, à la découverte des autochtones et des traditions locales souvent disparues.

Au printemps 2014, Troubs et Benjamin Flao partent sur l’archipel de Tuamotu, au large de Tahiti, suivre une mission scientifique qui veut relancer la fabrication des Va’a Motu, les bateaux traditionnels polynésiens. La mission ne se fera malheureusement pas immédiatement, mais nos deux compères n’en profitent pas pour se tourner les pouces. Prenant leur courage à quatre mains, ils fabriquent eux mêmes des pirogues, vont à la rencontre des autochtones, parcourent les lagons, plongent, et trouvent même le temps de dessiner, beaucoup dessiner.

Il en résulte un ouvrage qui nous permet de découvrir ces îles encore peu connues, l’écologie et l’économie locale, l’histoire de l’archipel et son invasion par des hordes de touristes, le tout avec poésie et humour et surtout un sens incomparable du dessin. Plus qu’un livre, Va’a, une saison
aux Tuamotu est une invitation au voyage.

À lire, de Troub’s, chez Futuropolis: Le Paradis… en quelque sorte (90 jours à Bornéo)

De Benjamin Flao, chez Futuropolis: Kililana song, tomes 1 et 2

En librairie le 21 novembre

Les Gardiens du Louvre, de Jirô Taniguchi

Après Le Journal de mon père et Quartier lointain voici le nouveau grand récit de Jirô Taniguchi ! Après un mois passé au musée du Louvre en mai 2013, il signe un récit en couleur directes tout en délicatesse, une traversée temporelle et artistique à la découverte des figures tutélaires, familières et méconnues… les gardiens du Louvre !

Au terme d’un voyage collectif en Europe, un dessinateur japonais fait étape en solitaire à Paris, dans l’idée de visiter les musées de la capitale. Mais, cloué au lit de sa chambre d’hôtel par une fièvre insidieuse, il se trouve confronté avant tout à une forme de solitude absolue, celle des souffrants en terre étrangère, privés de tout recours immédiat au coeur de l’inconnu. Alors que le mal lui laisse quelque répit, il met son projet à exécution, et se perd dans les allées bondées du Louvre. Très vite, il va découvrir bien des facettes insoupçonnées de ce musée-monde, à la rencontre d’oeuvres et d’artistes de diverses époques, au cours d’un périple oscillant entre rêve et réalité, qui le mènera pour finir à la croisée des chemins entre tragédie collective et histoire personnelle.

Avec cet album en forme de voyage intérieur, Jirô Taniguchi nous invite à une traversée temporelle et artistique à la découverte d’un esprit des lieux, sous la houlette de quelques figures tutélaires, familières ou méconnues… Car le Louvre a ses gardiens.

D’autres livres à découvrir en coédition avec le Musée du Louvre:

Période Glaciaire, de Nicolas de Crécy, Les Sous-sols du révolu, de Marc-Antoine Mathieu, Aux heures impaires, d’Éric Liberge, Rohan au Louvre, d’Hirohiko Araki, Le Ciel au-dessus du Louvre, de Jean-Claude Carrière et Bernar Yslaire, Un enchantement, de Christian Durieux, La Traversée du Louvre, de David Prudhomme, Le Chien qui louche, d’Étienne Davodeau.

***

EN NOVEMBRE, POUR L’ACHAT DE DEUX LIVRES FUTUROPOLIS, UN TEMPS DE TOUSSAINT, DE PASCAL RABATÉ ET ANGELO ZAMPARUTTI VOUS EST OFFERT !

Un temps de Toussaint est une histoire de 20 planches, parue initialement chez Frémok et épuisée depuis de nombreuses années. Pascal Rabaté a repris le dessin de cette délicieuse histoire de village, drôle et acide… Une petite nouvelle croustillante à redécouvrir absolument!

Cette édition limitée, cartonnée, sera mis en vente à la rentrée 2015. Alors profitez dès à présent de l’occasion de recevoir gracieusement cette édition collector, offerte par votre libraire préféré.

*
*

Et pour cette fin d’année, Futuropolis propose un coffret La Promesse de l’aube, au tirage limité, comprenant l’ouvrage et un portfolio reprenant cinq des plus beaux portraits de Romain Gary par Joann Sfar…
*
*
*
*
*

*
*

En librairie le 8 janvier

I comb Jesus, de Jean-Philippe Stassen

I comb Jesus est un livre de reportages « africains ». Au coeur de tous ces reportages : les migrations des victimes de la guerre et de la misère… Récits incisifs, clairs, intelligents, passionnants, d’une grande beauté graphique, ces reportages dessinés donnent toute la mesure de l’immense talent de l’auteur de Déogratias ! Déogratias avait été loué, lors de sa sortie en 2000, comme l’un des grands livres abordant la question du génocide rwandais (Prix René Goscinny et Prix France Info). À sa façon, documentaire, I comb Jesus prolonge Déogratias, en mêlant mots et images d’acteurs, de témoins, de victimes du génocide au Rwanda et de la guerre dans la région du Kivu, au Congo…

De juillet 2007 à septembre 2013, Jean-Philippe Stassen a réalisé cinq reportages, pour XXI et La Revue dessinée, regroupés et présentés dans I comb Jesus (« Je peigne Jesus »). Ces reportages ont été effectués au Rwanda, au Congo, en Belgique, en Espagne, au Maroc, en France et en Afrique du Sud. Dans tous ces reportages, Jean-Philippe Stassen écoute et dialogue avec d’anciens enfants soldats de la région du Kivu, des rescapés du génocide rwandais, des Congolais et Rwandais de Bruxelles, des migrants à Gibraltar ou encore, à Johannesburg, avec le peintre et dessinateur sud-africain Anton Kannemeyer.

De Jean-Philippe Stassen, chez Futuropolis: L’Île au trésor, d’après le roman de Robert Louis Stevenson, avec Sylvain Venayre.

Quand vous pensiez que j’étais mort, de Matthieu Blanchin

En 2002, Matthieu Blanchin est victime d’une attaque cérébrale qui le laissera dix jours dans le coma. Dans cette étonnante bande dessinée témoignage, il nous raconte cette expérience et son difficile retour à la vie.

Alors qu’il s’apprête à fêter les d eux ans de sa fille, Matthieu Blanchin se sent de plus en plus mal : maux de tête, vomissements, aveuglement. Arrivé aux urgences, son calvaire continue durant de nombreuses heures. Atteint d’une tumeur au cerveau, il faudra l’opérer d’urgence et l’auteur restera dix jours dans le coma. Matthieu Blanchin n’était pas du genre à se plaindre, et, discret, se surnommait Monsieur Tout-va-bien. Trépané, il a voulu raconter son expérience de la mort, du coma et de sa vie après. Grace à un docteur qui lui a conseillé d’écrire tout ce dont il se souvenait de cette terrible expérience, il nous offre un récit autobiographique exceptionnel. Comme s’il se voyait d’en haut, multipliant ses propres points de vue, il nous entraine dans un voyage intérieur et sensoriel inédit. Emportés avec lui, nous vivons les douleurs et les tourments de l’auteur, ses rêves, mais aussi sa vie au quotidien, partagé entre sa famille, ses visites aux différents médecins qui le suivent et son incapacité à reprendre le dessin. Un témoignage unique et boulversant.

Du même auteur, chez Futuropolis: Martha Jane Cannary, 3 tomes,  avec Christian Perrissin

Le Pouvoir des innocents, cycle 2 :  Car l’enfer est ici, tome 3, de Luc Brunschwig, David Nouhaud et Laurent Hirn

La saga du Pouvoir des innocents continue ! 9 mois après la remise en place de la série, voici la suite des aventures de Joshua Logan, de Jessica Ruppert et sa fille adoptive, Amy. Un thriller politique et social palpitant…

Julius Chapelle, l’avocat de Joshua Logan, rencontre Amy, pour qu’elle témoigne de sa rencontre avec Joshua, et qu’elle corrobore ainsi la version de son client. Lou Mc Arthur, candidat charismatique au poste de gouverneur et ami de Jessica, se prépare au débat de la dernière chance avant les élections : en cause sa prise de position contre la peine de mort qui épargnerait Joshua Logan d’un châtiment que beaucoup appellent de leurs voeux…

Découvrez les deux premiers tomes du cycle 2: Car l’enfer est ici, tome 1 et tome 2

***

En librairie le 29 janvier

Racket, de Stéphane Levallois

Attention, la lecture de Racket n’est pas anodine. Rares sont les auteurs qui savent à ce point faire passer des émotions, en se passant de mots.  Stéphane Levallois en fait partie. Par la force de son dessin, il nous entraîne avec lui dans un monde violent et silencieux.

À Paris, de nos jours. En rentrant de l’école, une jeune fille, victime de racket, se fait voler son téléphone portable et reçoit un coup de poignard à l’abdomen. Courageusement, en silence, elle retourne en bus chez elle avant de s’effondrer dans les bras de son père. S’en suit une longue lutte contre les démons de la mort qui rodent autour d’elle.

De Stéphane Levallois, chez Futuropolis: La Résistance du sanglier et Le Dernier modèle

Juniors, d’Hervé Bourhis et Halfbob

A t-on encore le droit en 2015 de rire de la mort, du suicide, des néo nazis, des dépucelages et d’une jeunesse incomprise et mal dans sa peau ? Hervé Bourhis et Halfbob s’évertuent à nous le prouver dans un ouvrage décapant et atypique, qui incite également à la réflexion.

Camarades de lycée, Maxime et Victoire ne pensaient pas qu’ils allaient se retrouver à un moment clé de leur vie en allant à la fête de Chloé. Victoire y découvre son amoureux, Félix, dans le lit d’une autre. Elle le larguera par twitter. Maxime, lui, a cru bon venir à cette fête habillé en nazi, une période de l’histoire qu’il apprécie particulièrement. Là, pour la première fois de sa vie, il embrasse une gothique, Sarah, qui se suicidera quelques jours plus tard, dans l’indifférence quasi générale. Persuadés que personne ne les comprend, après un suicide raté, Victoire et Maxime larguent tout pour aller assister à un concert de Dinosaur Jr à Paris. Sur la route, ils croiseront des skinheads, une retraitée bigleuse fan de Dean Martin, des flics, un routier sympa, le fantôme de Sarah et, peut-être, même… l’amour.

D’Hervé Bourhis, chez Futuropolis: La Main verte et Appelle-moi Ferdinand, avec Christophe Conty et Christian Durieux

Ordures, tome 2, de Stéphane Piatzszek et Olivier Cinna

Parce qu’ils mettent les mains dans les poubelles de la vie, pour les autres ce sont des « ordures » ! Ce trio singulier, uni  dans l’amitié, va pourtant exploser dans la poudrière du drame social… Un beau récit en noir et blanc, subtil et âpre, où l’amour, entré comme par effraction, va avoir le dernier mot !

Comme des funambules, Moudy, Alex et Samir marchent sur le bord de la vie. Une manif de sans-papiers, au cours de laquelle Moudy tue un vigile, et c’est le tourbillon terrible de la mort. Fait-divers et drame social. Mais pour Samir, la sortie c’est vers le soleil du Sud, en compagnie de Cheyenne la jolie Gitane et de son sourire pleine de vie…

Découvrez Ordures, tome 1, paru en février 2014

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis: Fête des morts

De Stéphane Piatzszek, chez Futuropolis: Tsunami, avec Jean-Denis Pendanx et L’Or, tome 1, avec Frédéric Bihel

***

En librairie le 12 février

Amorostasia, tome 2, de Cyril Bonin

Hé oui, un tome 2! Cyril Bonin n’a pu se rédoudre à se séparer de ses personnages et a souhaité prolonger leur histoire, dans une suite réjouissante!

Ne cherchez plus l’amour, vous risqueriez de le trouver! Trois ans ont passé depuis qu’Olga et Kiran se sont figés, victimes de l’amorostasie. Dans un monde bouleversé par l’épidémie, ils vont être à nouveau plongés au coeur de la tourmente…

À Paris, de nos jours. Trois années se sont écoulées depuis l’apparition de l’amorostasie. Le Laboratoire d’Innovations Moléculaires a été spécialement chargé de la recherche sur l’amorostasie. Alors que l’épidémie est devenue mondiale, tous les laboratoires du monde se battent pour trouver le remède qui fera revenir à la vie les victimes figées par la maladie. Or, le laboratoire a obtenu un certain nombre de résultats encourageants. Il s’agit maintenant de tester le vaccin sur un « cobaye » consentant… et un prisonnier sans famille semble le sujet idéal: c’est Kirian, le voleur qui s’est figé avec Olga Politoff qui est choisi! Hélas, l’expérience tourne mal tandis qu’à quelques centaines de kilomètres de là, Olga revient brusquement à elle dans la maison de ses parents. À peine éveillée, elle ne souhaite qu’une chose; retrouver son amoureux pour se figer de nouveau avec lui. Hélas, Olga va découvrir que le monde, en trois ans, a bien changé…. et son statut de première « réveillée » de la maladie va attirer toutes les convoitises…

De Cyril Bonin, chez Futuropolis: Amorostasia, tome 1, La Belle image et L’Homme qui n’existait pas

Papier froissé, de Nadar

Premier ouvrage de Nadar, Papier Froissé est un récit contemporain dont la trame entrecroise l’histoire d’un adolescent prêt à  accomplir de basses oeuvres pour de l’argent et celle d’un homme triste et solitaire tout juste arrivé dans la ville.

Javi, dit le maigrichon, est un adolescent de 16 ans qui, à l’insu de sa famille, a quitté l’école pour devenir une sorte de mercenaire à qui d’autres étudiants réclament des services : petites vengeances, retrouver des objets volés, casser quelques nez ici et là…  Un jour, alors qu’il participe à une fête, quelqu’un lui demande un service inhabituel. Cette fois-ci, la victime sera un adulte. La grosse somme d’argent qui lui est proposée l’incite à accepter le contrat, mais il préfèrera renoncer plus tard quand il s’apercevra que l’homme en question est en fait un policier. À la même époque, Jorge arrive en ville. Il vient travailler dans une menuiserie industrielle. Arturo, un collègue de travail, essaie de le connaître un peu mieux, sans y parvenir, car Jorge s’entoure d’un halo de mystère ; c’est une personne triste et taciturne, qui semble meurtri par la culpabilité. Malgré quelques fenêtres d’espoir qui s’ouvrent à lui, il n’arrive pas à échapper au m alheur qu’il a vécu dix ans auparavant…

Pep Domingo (Nadar) est né en 1985 à Castelló de la Plana (Espagne). Il a étudié les beaux-arts à l’université de Barcelone. Ses premiers travaux ont été distingués par les prix « Noble villa de Portugalete » et « Concurs de còmic Ciutat de Cornellà ». Il a publié de courtes histoires dans des magazines comme la revue de bande dessinée espagnole 2 veces breve en 2011. Lauréat 2012 de la résidence AlhóndigaBilbao / Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, dont l’objet est de promouvoir la jeune création espagnole, il s’est installé à La Maison des Auteurs à Angoulême pour un an afin de réaliser Papel estrujado (« papier froissé »).

Holmes, tome 4 de Luc Brunschwig et Cecil

Initialement prévu pour octobre 2014, la suite de Holmes est reportée à février 2015…

À la suite du Docteur Watson, Brunschwig et Cecil se lancent sur les traces de Sherlock Holmes, à la découverte de l’homme qui se cache derrière le détective. Une édition limitée, avec un cahier graphique inédit de 24 pages, sera disponible en parallèle de l’édition classique !

4 mai 1891 : Sherlock Holmes disparaît en Suisse aux Chutes  de Reichenbach, entraînant avec lui dans la mort son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Pour Mycroft, son frère, la mort de Holmes est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son  cerveau détruit par la drogue. Malgré les preuves apportées, le docteur Watson se refuse à croire cette version des faits. Il se lance à travers toute l’Europe dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille.

Dans ce tome 4: Alors que Wiggins suit la plaidoirie du docteur Parks au procès de Judith Brown, sous l’oeil attentif de Mycroft, dont l’issue va provoquer l’émoi dans le pays tout entier, Mary et John Watson sont au chevet de la nourrice de Sherlock, blessée par balles. Et les révélations de celle-ci vont les mettre sur la piste d’une femme dont le nom fut aussi au coeur du procès : Florence Nightingale, infirmière célèbre et pionnière des soins infirmiers modernes, qui mit en pratique ses théories lors de la guerre de Crimée à l’hôpital de Scutari où officièrent le jeune  docteur Parks et une certaine… Violet Holmes.

Des mêmes auteurs, chez Futuropolis: Holmes, tomes 1 à 3.

 


Couv-PROVISOIRE-Chroniques de Notre Mère la guerre
CHRONIQUES DE NMLG_planche
Couv-PROVISOIRE_EtreLa
ETRE LA AVEC AMNESTY_planche
Couv-PROVISOIRE-VaA une saison aux Tuamotu
TUAMOTU_planche
Couv-PROVISOIRE-GardiensDuLouvre
GArdiens_Louvre_planche
Couv-PROVISOIRE-ICombJesus
STASSEN_planche
couv-PROVISOIRE_Quand vous pensiez que j'étais mort
QUAND VOUS PENSIEZ_planche
Couv-PROVISOIRE_CarLenfer3
POUVOIR DES INNOCENTS_planche
couv-PROVISOIRE_Racket
RACKET_planche
Couv-PROVISOIRE_Juniors
JUNIORS_planche
Couv-PROVISOIRE_Ordures2
ORDURES-2_planche
AMOROSTASIA2_planche
Couv-PROVISOIRE-PapierFroissé
PAPIER FROISSE_planche
HOLMES_T4-couv PROVISOIRE
HOLMES_T4-planche

Publié le 28 août 2014 - Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


  • 0

  • +

  • 4761
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite