À découvrir : Le travail m’a tué

COUV_LE_TRAVAIL_M_A_TUE_150PX

Le 5 juin, Futuropolis vous propose de découvrir l’album de Grégory Mardon, Hubert Prolongeau et Arnaud Delalande: « Le travail m’a tué », un grand récit-enquête poignant sur le mal être au travail.

 

 

 

 

Jeune ingénieur, Carlos Pérez se fait embaucher en 1988 par une grande marque automobile. Son rêve d’enfant se réalise. Il monte peu à peu les échelons, se marie, attend un premier enfant… Sa vie se complique dès lors que la société emménage dans un nouveau lieu, à l’opposé de la banlieue où il vient d’emménager.

Une nouvelle génération de cadres arrive avec la nouvelle direction et la machine à broyer se met en marche. On l’envoie suivre le travail d’une usine en Argentine, pour mieux confier la suite de sa mission à un autre cadre.


Lui, devra aller en Roumanie, abandonnant provisoirement femme et enfants. Les réunions inutiles se chevauchent, sa hiérarchie devient humiliante, inhumaine.


À bout, harcelé moralement, Carlos va commettre l’irréparable.

Partant d’une histoire authentique, le livre retrace le parcours d’une victime du monde du travail. Après une longue enquête, les auteurs racontent, dans une fiction, comment un système de harcèlement est mis en place, à tous les niveaux de la hiérarchie, afin de pousser les employés au maximum de leurs capacités… un système qui les poussent, parfois, à l’irréparable.



Publié le 13 mai 2019 - Tags : , , , ,


  • 0

  • +

  • 10737
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite