À découvrir : Ce qui nous sépare

COUV_CE_QUI_NOUS_SEPARE_150

Après avoir raconté la désillusion des jeunes Tunisiens dans leur pays en 2013, deux ans après le printemps arabe, Hélène Aldeguer raconte le quotidien de Bilal, un jeune Tunisien venu à Paris afin de poursuivre ses études grâce à une bourse au mérite, et terminer son master d’histoire contemporaine. Si Bilal découvre une vie pleine de possibilités, son statut d’homme arabe le rattrape dans une société française en crise identitaire. Ses fantasmes d’une « Europe de tous les possibles » se heurtent alors au racisme et aux préjugés. Un récit très actuel et nécessaire, sur notre société et sur le déracinement intérieur de ces jeunes venus en France et qui sont accueillis bien différemment selon leurs origines… À découvrir le 8 avril.

 

Janvier 2016. Bilal, jeune Tunisien, est arrivé à Paris grâce à une bourse au mérite pour poursuivre son master d’histoire contemporaine. Il s’est lié d’amitié avec Ahmed un autre Tunisien et Yann, un Antillais arrivé aussi en métropole pour les études supérieures.


Il rencontre Léa, une jeune parisienne, avec laquelle il se met en couple. Il découvre une nouvelle vie pleine de possibilités : une réussite universitaire, des projections professionnelles, une liberté personnelle et intime, une ville-musée… Mais son statut d’homme arabe le rattrape dans une société française en crise identitaire.


Ses fantasmes d’une « Europe de tous les possibles » se heurtent rapidement au racisme et aux préjugés. Lorsque le corps noyé de son cousin, resté en Tunisie, est identifié, il est rappelé à sa condition « d’immigré » qui brise la jeunesse « du sud ». Face à de jeunes européens libres de parcourir le monde, il regarde de loin sa jeune sœur, restée en Tunisie, qui manifeste et survit entre désillusion et enfermement.


Sa rancœur atteint ses relations avec ses amis : accusant d’un côté Ahmed d’être un bourgeois incapable de comprendre les tunisiens qui galèrent, il déverse sur Léa sa colère et sa solitude en la chargeant des travers racistes de la société française.

Lorsque sa tristesse éclate, il lui livre ce qu’elle n’avait pu voir ni comprendre.



Publié le 9 mars 2020 - Tags :


  • 0

  • +

  • 11367
    Notez cet article
    Merci
    Une erreur s est produite